Attentat en Isère: Le suspect a commencé à parler aux enquêteurs.. Il a envoyé un selfie avec la tête de sa victime... Revivez les événements de la journée de samedi

LIVE Revivez les événements au lendemain de l’attentat dans l'usine de gaz industriels Air Products à Saint-Quentin-Fallavier…

M.C., F.F. et C.P.

— 

L'usine Air Products à Saint-Quentin-Fallavier, le 26 juin 2015.
L'usine Air Products à Saint-Quentin-Fallavier, le 26 juin 2015. — JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

20h42 L'autopsie de la victime n'a pas apporté de réponse sur la cause du décès

Les premiers résultats de l'autopsie sur la dépouille du chef d'entreprise assassiné et décapité vendredi dans l'Isère, n'ont pas permis de déterminer les causes de sa mort, a indiqué samedi une source proche du dossier.

Des traces d'asphyxie par étranglement et d'égorgement ont été retrouvées. Mais «les constatations médico-légales ne permettent pas à ce stade, en l'état des examens pratiqués, d'affirmer quand la victime est décédée: après l'asphyxie, après l'égorgement ou du fait de la décapitation», a expliqué cette source, précisant que des examens complémentaires allaient être effectués.

20h32 Le suspect a commencé à parler aux enquêteurs

Resté mutique toute la journée, après avoir feint l'amnesie au début de sa garde à vue, Yassin Salhi aurait commencé à parler aux enquêteurs selon des sources judiciaires. Sa garde à vue devrait atteindre 96 heures, la durée classique dans les affairs de terrorisme.

«Il était mutique mais il change de position» et «commence à s'expliquer sur le déroulé des faits», a indiqué à l'AFP une source, sans plus de détail sur les déclarations. Après avoir été hospitalisé à Lyon, il a été placé vendredi soir en garde à vue. Il devrait être transféré dans la journée de dimanche dans les locaux de la police antiterroriste près de Paris, ont précisé des sources proches du dossier.

20h08: François Hollande réunira mardi matin les principaux responsables parlementaires

«Le Président de la République a décidé, à la suite de l'attaque terroriste survenue en Isère de réunir mardi 30 juin à 9h les présidents du Sénat et de l'Assemblée nationale, les représentants des commissions des lois, de la défense et des affaires étrangères des deux assemblées ainsi que les présidents des groupes parlementaires du Sénat et de l'Assemblée nationale», a annoncé l'Elysée ce samedi soir dans un bref communiqué.

18h52 Salhi se serait radicalisé au contact d'un homme soupçonné d'avoir préparé des attentats en Indonésie

Selon ls enquêteurs, l'auteur présumé de l'attentat de Saint-Quentin-Fallavier (Isère),s'est radicalisé à Pontarlier (Doubs) au début des années 2000 au contact d'un homme soupçonné d'avoir préparé avec des militants d'Al-Qaïda des attentats en Indonésie: Frédéric Jean Salvi. Arrêté en 2000 et condamné pour un trafic de stupéfiants à la faculté des sports de Besançon (Staps) où il étudiait, Salvi avait été libéré en 2001 avant de revenir en 2003-2004 à Pontarlier, sa ville natale, selon une source proche de l'enquête. Durant sa détention, il s'est converti à l'islam et semble s'être radicalisé. Yassin Salhi, dont le casier judiciaire est vierge, avait été repéré par les services spécialisés au sein d'un groupe de sept ou huit jeunes adeptes de l'islam radical sous l'influence de Salvi, alias Ali, qui fréquente la mosquée de Pontarlier.

Aucun élément ne permet pour l'heure de relier cet homme,  désigné par les autorités indonésiennes comme un suspect dans un projet d'attentat avec des militants d'Al-Qaïda à Djakarta à l'action terroriste de vendredi,  ont toutefois relevé des sources proches du dossier.

 

 

18h35 Le suspect a envoyé un selfie avec la tête de sa victime

Selon une source officielle, Yassin Salhi a envoyé un selfie le montrant avec la tête de sa victime, le chef d'entreprise qui l'employait. Cet autoportrait a été envoyé par l'application de messagerie instantanée WhatsApp vers un numéro nord-américain, a précisé une de ces sources, confirmant une information de M6. La localisation du contact de Yassin Salhi n'est toutefois pas établie, ce numéro pouvant être un simple relais avant un rebond vers une autre destination, a-t-elle mis en garde.

17h54: Les autorités musulmanes appellent à un rassemblement ce dimanche

Les autorités musulmanes de la région Rhône-Alpes appellent à un rassemblement silencieux dimanche à 18h devant la mosquée de Villefontaine (Isère), située à quelques kilomètres de Saint-Quentin-Fallavier. Ce rassemblement vise à «exprimer notre rejet de l'idéologie de la peur et manifester notre émotion suite à ces attaques barbares», expliquent ce samedi le recteur de la grande mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, le président du Conseil régional du culte musulman, Laid Bendidi, et le recteur de la mosquée de Villeurbanne, Azzedine Gaci, dans un communiqué commun.

Condamnant l'«acte diabolique perpétré en plein mois de Ramadan» et «dont les musulmans sont la première victime à travers le monde», les dirigeants appellent à se rassembler «dans le calme, le silence et la dignité».

13h40: Manuel Valls invité dimanche du «Grand Rendez-vous» Europe 1-iTELE-Le Monde

Le Premier ministre Manuel Valls sera l'invité dimanche à 10h de l'émission Grand Rendez-vous Europe 1-iTELE-Le Monde. Le chef du gouvernement, qui a écourté son déplacement en Amérique du Sud pour rentrer à Paris dans la nuit de vendredi à samedi, devrait largement revenir sur les attentats islamistes meurtriers commis vendredi en Isère et en Tunisie.

12h50: A Fontaines-sur-Saône, hommage à Hervé Cornara

Le maire de la petite commune où résidait la victime a appelé les habitants à se rassembler en bas de son immeuble. Thierry Pouzol a pris la parole pour parler d'Hervé Cornara: «Il avait un engagement citoyen fort, il s'occupait des autres.» 

12h49: Emotion à Saint-Quentin-Fallavier

Près de 200 personnes se sont rassemblées dans cette petite ville d'Isère où s'est produite l'attaque, vendredi, pour rendre hommage à la victime. La Marseillaise a été entonnée par les riverains.

12h39: C'est au tour de Cazeneuve de s'exprimer

Le ministre de l'Intérieur rappelle les mesures de sécurité prises par le gouvernement au cours des derniers mois et que toutes les forces de l'ordre sont mobilisées.

 

12h32: Une réunion va se tenir au quai d'Orsay pour rapatrier les touristes français en Tunisie

12h30: Laurent Fabius appelle à la prudence sur les victimes en Tunisie

«A ce stade, il n'y a pas de victime française identifiée» à Sousse, en Tunisie, annonce le ministre des Affaires étrangères.

11h30: L'hommage aux victimes de l'attentat a début à Saint-Quentin-Fallavier

Les élus locaux ainsi que des habitants ont entonné la Marseillaise, devant la mairie.

11h15: Le conseil restreint a débuté à l'Elysée

10h30: La garde à vue du suspect prolongée de 24h

La garde à vue de Yassin Salhi, suspecté dans le cadre de l'attaque qui a eu lieu en Isère vendredi, a été prolongée de 24h. La loi française autorise à garder un suspect en garde à vue jusqu'à 96h, en matière d'acte terroriste. 

 

10h16: Rassemblement d'hommage à Saint-Quentin-Fallavier

Un hommage à la victime de l'attaque terroriste qui a eu lieu vendredi doit se tenir à Saint-Quentin-Fallavier à 11h30 ce samedi. Une minute de silence est prévue devant la mairie en mémoire du chef d'entreprise de 54 ans trouvé décapité

9h26 : Qu’est-ce qu’un conseil restreint à l’Elysée ?

Un nouveau conseil restreint présidé par François Hollande dit se tenir à l’Elysée ce samedi à 11h. Manuel Valls sera cette fois-ci présent. En Amérique du Sud vendredi, il avait été contraint de participer par visio-conférence. Ce conseil regroupera donc le Président, son Premier ministre, Jean-Yves Le Drian pour la Défense, Bernard Cazeneuve pour l’Intérieur, Christiane Taubira pour la Justice, Laurent Fabius pour les Affaires étrangères et Ségolène Royal pour l'Environnement. Ce conseil a pour but de décider de la marche à suivre, notamment au niveau de la sécurité du pays, au lendemain de l’attentat qui s’est produit dans une usine de l’Isère, mais également dans un hôtel de Sousse, en Tunisie où il pourrait y avoir des victimes françaises. Le précédent conseil restreint de vendredi avait ainsi décidé de porter le plan Vigipirate en alerte maximum dans la région Rhône-Alpes pour trois jours.

9h23: Le suspect toujours auditionné
Maîtrisé par un pompier vendredi sur les lieux de l'attaque, le suspect est toujours entendu par les forces de l'ordre actuellement.

8h58: Qui était la victime décapitée?

La victime était un chef d’entreprise âgé de 54 ans qui était l'employeur du principal suspect, Yassin Salhi. Il était décrit comme très apprécié par la communauté à Fontaines-sur-Saône (Rhône), où il résidait. Lire l'article.

 

7h40: Attentat en Isère: Décapitation, salafiste, Seveso… Les questions qui restent encore en suspens

Les explications de 20 Minutes à lire par ici.

6h32: L'auteur présumé de l'attentat et trois autres personnes arrêtées vendredi

L'auteur présumé, Yassin Salhi, 35 ans, déjà fiché en 2006 par les services de renseignements pour «radicalisation», selon l'Intérieur, a été arrêté vendredi. Voici ce que l'on sait à son sujet.

Trois autres personnes ont été interpellées: la femme et la soeur du suspect qui résidait en famille à Saint-Priest dans la banlieue lyonnaise; et le propriétaire d'un véhicule repéré à proximité du site, finalement relâché.

6h13: A lire: Ce que l'on sait de l'attentat à l'usine Air Products

 

6h11: Condamnations internationales de la «barbarie» des attentats de vendredi

Plusieurs pays et institutions internationales ont appelé à l'unité «contre la barbarie» après les attentats qui ont fait plus de 60 morts en Tunisie, au Koweït et en France

La Ligue arabe a estimé que «de telles attaques terroristes et à la bombe confirment le besoin pressant d'intensifier les efforts arabes et internationaux pour combattre les groupes terroristes». Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a condamné des attaques «abominables», estimant que «les responsables de ces actes de violence effroyables doivent être rapidement traduits devant la justice». Les quinze pays membres du Conseil de sécurité de l'ONU et la Maison Blanche ont également condamné les attentats.

5h57: «C'est à la société française d'être forte sur ses valeurs», estime Valls

«Cet acte macabre de décapitation, avec une mise en scène, avec des drapeaux, est nouveau en France», avec une volonté de «marquer les esprits», a souligné Premier ministre, qui a écourté son voyage officiel en Amérique du Sud. Lire l'interview de Manuel Valls.

5h51: Nouveau conseil restreint à l'Elysée à 11h

Un nouveau conseil restreint présidé par François Hollande se tiendra samedi à 11h à l'Élysée. Manuel Valls, qui a écourté sa visite en Amérique du Sud, sera présent lors de ce deuxième conseil, qui réunira également les ministres Laurent Fabius (Affaires étrangères), Christiane Taubira (Justice), Jean-Yves Le Drian (Défense) et Bernard Cazeneuve (Intérieur).

 

5h48: Le PDG de Air Products «horrifié»

Le PDG du groupe américain de chimie Air Products s'est dit vendredi «horrifié» par l'attentat. «Je suis horrifié et attristé par l'attaque contre notre usine en France», a déclaré Seifi Ghasemi, cité dans un communiqué, évoquant un acte «inqualifiable».

Il a salué la réponse «rapide» des autorités françaises et annoncé le renforcement de la sécurité sur ses différents sites dans le monde.