Attentat en Isère: Le plan Vigipirate porté en «alerte maximum» pendant trois jours en Rhône-Alpes

TERRORISME François Hollande a appelé à « l’unité » face au « terrorisme »…

20 Minutes avec AFP

— 

Des militaires du plan Vigipirate en patrouille dans Paris
Des militaires du plan Vigipirate en patrouille dans Paris — SIPANY/SIPA

François Hollande a annoncé vendredi que le plan Vigipirate était porté «en alerte maximum» pendant trois jours en Rhône-Alpes, après l'attentat commis en Isère, qui a fait un mort, et a appelé à «l'unité» face au «terrorisme».

>> Suivez les événements de la journée en direct après l'attentat dans une usine en Isère

«J'ai voulu que soient tirées des conclusions et que nous portions le plan Vigipirate en alerte maximum dans la région Rhône-Alpes pour trois jours», a dit le chef de l'État, qui s'exprimait à l'issue d'un conseil restreint à l'Élysée. Il a également appelé à «l'unité» face au «terrorisme» et à ne pas se «laisser détourner par de vaines querelles».

La victime était un chef d'entreprise

«Dans ces moments-là, face à ces épreuves, face à ces risques, face à ces menaces, c'est l'unité, le rassemblement et la capacité de la Nation à faire face qui permettront de lutter contre le terrorisme avec la plus grande efficacité», a ajouté le chef de l'État.

François Hollande a précisé que la victime, un chef d'entreprise, «lâchement assassinée», était âgée de 50 ans et que l'auteur présumé avait été interpellé notamment grâce à «des forces de sécurité, des pompiers particulièrement courageux». «Toute la question est de savoir s'il y a des complices», a-t-il ajouté, précisant que le procureur donnerait, le cas échéant, «des informations en fin d'après-midi».