Les « marmites de cannibales » font bouillir des antiracistes au Danemark

MONDE Le directeur du parc d’attraction danois ne cédera pas face aux pétitions anti-racistes…

Claire Chédeville (avec AFP)

— 

Vue aérienne du parc Djurs Sommerland au Danemark, le 27 juillet 2011.
Vue aérienne du parc Djurs Sommerland au Danemark, le 27 juillet 2011. — FINN BYRUM/SCANPIX DENMARK/AFP

Les « marmites de cannibales », nom des attractions situées dans le secteur « Afrikaland » d’un parc d’attraction danois, ont été très critiquées ces derniers jours. Vendredi, la direction a déclaré ne rien vouloir y changer, après une vingtaine d’années sans plaintes.

Ouverte depuis 1993, cette partie du parc Djurs Sommerland, situé dans le centre du Danemark, n’avait jamais reçu aucune plainte avant cette semaine. Depuis, une pétition a été mise en circulation par un groupe antiraciste.

« Nous vous pressons instamment de revoir votre section Afrikaland »

« Nous ne changerons pas le nom des deux attractions qui existent depuis plus de 20 ans et qui ne vise en aucun cas à offenser qui que ce soit », explique Henrik Nielsen, directeur du parc Djurs Sommerland.

L’attraction « carrousel Hottentot » (le nom péjoratif de l’ethnie d’Afrique australe de Khoïkhoï) tourne autour d’une drôle de figure. Un homme noir aux lèvres pulpeuses avec des boucles d’oreilles, un os au travers des cheveux, et armé d’une lance et d’un bouclier représente la caricature surannée du cannibale africain.

« Nous vous pressons instamment de revoir votre section Afrikaland puisqu’elle comporte des caricatures extrêmement dépassés et racistes des gens des tribus africaines ainsi que des clichés », est-il écrit dans une pétition, rédigée à l’initiative de l’organisation Everyday Racism Porject DK. « Votre attraction "Marmites de cannibales" est une représentation simpliste de l’Africain non civilisé et primitif » ajoute t-elle. Vendredi, la pétition avait permis de collecter 1200 signatures.

Plus de 9000 mentions « J’aime »

Deux pages Facebook « Garder le carrousel Hottentot » ont récolté ensemble plus de 9.000 mentions « J’aime » de personnes qui ne jugent pas l’attraction raciste. Certaines ont accusé les auteurs de la pétition de verser dans le politiquement correct, d’autres ont signé des commentaires ouvertement racistes.

Le journal de droite Jyllands-Posten, attaqué en 2005 pour ses caricatures de Mahomet, a accusé le groupe à l’origine de la pétition de vouloir se faire un nom. « Que faites-vous quand vous voulez attirer l’attention sur votre organisation ? Vous trouvez quelque chose dont vous offenser », écrit-le journal dans un éditorial.

On retrouve les « marmites de cannibales » en France dans le Nord-Pas-de-Calais et dans le Bas-Rhin, avec une association moins évidente à l’Afrique.