Grève des taxis à Strasbourg le 25 juin 2015.
Grève des taxis à Strasbourg le 25 juin 2015. — G. VARELA

LIVE

Grève: Le gouvernement condamne les violences des taxis mais sévit contre UberPop

Revivez les perturbations à Paris et en province de ce jeudi...

Grève ou pas grève pour vendredi? Le flou planait jeudi soir. Pour la CFDT, «la grève est levée». La CGT «n'appelle pas à de nouveaux blocages» et FO attend de consulter. Mais selon Ibrahima Sylla, de l'organisation Taxis de France, «les taxis restent Porte Maillot». «On n'est pas satisfaits, on nous prend pour des jambons», a lancé à l'AFP Dany, un chauffeur de 29 ans.

22h30: C'est la fin de ce direct
Merci de nous avoir suivi tout au long de cette journée d'action des taxis

21h19: Les véhicules UberPOP «systématiquement saisis» quand ils seront pris en flagrant délit

Bernard Cazeneuve l'annonce, après avoir rencontré les représentants de taxis ce soir.

21h11: Dix interpellations, 7 policiers blessés, 70 véhicules dégradés

19h25 : « Pas bon pour l’image de Paris »

Interrogée en marge de l’European Forum for Urban Security qui avait lieu aujourd’hui à la Maison de l’Europe à Paris, Colombe Brossel, maire adjointe en charge de la sécurité dans la capitale, a dit condamner « toutes formes de violences ». « Ce type de débordements ne sont jamais bons pour l’image d’une ville comme Paris, surtout dans le contexte de la sécurité des touristes. Cela ne reflète pas ce qu’est Paris et ce que Paris reflète à l’international », a-t-elle répondu à notre journaliste présent sur place, répondant à une question sur le blocage des taxis dans la capitale.

19h20: Qui va payer les pots cassés?

Au moins huit personnes ont été placées en garde à vue. Manuel Valls a condamné « avec la plus grande sévérité » des violences « inadmissibles » en fin d’après-midi. Assurance, Etat ou particuliers… Qui va prendre en charge le coût des dégradations ?

>> Lire notre décryptage

19h18: Les taxis lyonnais se disent «mal compris»

Entre 400 et 500 conducteurs de taxis ont convergé jeudi dans le quartier de la Part-Dieu, où se trouve le siège de UberPop Lyon.

>> Lire notre reportage

19h16: A Montpellier, un simple avertissement

Uber n'est pas présent dans l'Hérault. Les taxis se sont donc contentés de montrer leurs muscles lors d'une opération escargot.

>> Lire l'article

19h13: A Nantes, les taxis ont cessé le mouvement et libéré le centre-ville
>> Lire l'article

>> Et si la mobilisation des taxis servait au final aux VTC? Notre décryptage par ici

18h58: Des kilomètres d'embouteillages à Marseille

Les taxis ont réussi leur coup. En bloquant l’accès de l’aéroport de Marignane et une partie du centre-ville pour manifester contre la société UberPop, ils ont provoqué des embouteillages impressionnants et mis la ville sens dessus dessous - déjà championne de France des ralentissements en temps normal.

 

>> Notre reportage par ici