Silicon Valley: Après avoir porté plainte pour sexisme, elle doit verser 276.000 dollars à son ancien employeur

JUSTICE Elle affirmait avoir été renvoyée fin 2012 car elle s'était plainte d'être victime de discrimination...

M.C.

— 

Ellen Pao devant le tribunal de San Francisco le 27 mars 2015.
Ellen Pao devant le tribunal de San Francisco le 27 mars 2015. — Jeff Chiu/AP/SIPA

Elle réclamait 160 millions de dollars (140 millions d’euros) à son employeur, qu’elle poursuivait en justice pour sexisme. Au final, Ellen Pao est condamnée à lui verser 276.000 dollars (243.000 euros). Cette ancienne salariée d’une société de capital-risque de la Silicon Valley affirmait avoir été renvoyée fin 2012 de Kleiner Perkins Caufield and Byers (KPCB) car elle s’était plainte d’être victime de discrimination. Elle demandait 16 millions de dollars, le manque à gagner en salaire qu’elle aurait perçu si elle n’avait pas été renvoyée.

Au cours d’un procès très médiatisé, les défenseurs de KPCB avaient eux décrit une femme calculatrice, guidée par le ressentiment et la cupidité, affirmant qu’elle n’avait pas été promue parce qu’elle n’avait pas les compétences nécessaires et non pas parce qu’elle était une femme ou qu’elle avait entretenu une liaison avec un collègue marié. Après deux jours de délibérations, un jury composé de six hommes et six femmes avait donné raison fin mars à la société de capital-risque.

Montant « gargantuesque et déraisonnable »

Jeudi, un juge a ordonné à Ellen Pao, qui a également perdu son procès en appel, de rembourser à son ancien employeur les frais de justice engagés. La somme demandée, couvrant essentiellement les frais des experts qui ont témoigné à la barre, était initialement de 973.000 dollars. Le juge a donné raison à la plaignante qui jugeait le montant « gargantuesque et déraisonnable », ramenant la somme à 275.966 dollars pour tenir compte des ressources d’Ellen Pao, aujourd’hui présidente par intérim de la plate-forme Reddit. Elle n’a pas souhaité s’exprimer après l’énoncé de la décision du juge.

Le procès Pao avait été particulièrement suivi alors que beaucoup d’Américaines dénoncent le manque de diversité au sein des entreprises technologiques. Le monde du capital-risque est aussi particulièrement dominé par les hommes. Créé en 1972, KPCB est devenu célèbre en soutenant les aventures de géants d’internet comme Facebook, Amazon et Google.