VIDEO. Fusillade de Charleston: Que sait-on de Dylann Roof, le suspect arrêté?

FAITS DIVERS Sur son profil Facebook, le jeune homme, arrêté jeudi en fin d'après-midi, apparait avec l’ancien drapeau d’Afrique du Sud du temps de l’apartheid…

W.M.

— 

Capture d'écran du profil Facebook de Dylan Roof
Capture d'écran du profil Facebook de Dylan Roof — 20 Minutes

Un regard sombre dans un visage enfantin. Le suspect qui a tué neuf personnes dans une église de la communauté noire de Charleston, aux Etats-Unis, a été identifié comme étant Dylann Roof, un jeune homme blanc âgé de 21 ans, selon le quotidien local Post and Courier, qui cite le FBI. Il a été arrêté ce jeudi en fin de journée après plusieurs heures de cavales à Shelby, en Caroline du Nord.

Les cheveux coupés au bol, il apparaît sur son profil Facebook vêtu d’un blouson noir sur lequel sont accrochés l’ancien drapeau de l’Afrique du sud du temps de l’apartheid, symbole du régime ségrégationniste, ainsi que celui de l’ex-Rhodésie (devenue Zimbabwe). Ces deux régimes sont très admirés aux Etats-Unis par les suprémacistes, qui promeuvent la suprématie des Blancs.

Son père lui a offert un pistolet

Le tueur présumé habite dans la région de Columbia, la capitale de la Caroline du sud, dans le sud-est des Etats-Unis, à deux heures de route de Charleston. Selon la police de Charleston, Dylann Roof s’est enfui de l’église à bord d’une Hundai noire, immatriculée LGF 300.

Le jeune adulte a déjà eu affaire à au moins deux reprises à la police, pour notamment trafic de drogue. Son père lui avait offert un pistolet pour son anniversaire, selon son oncle, Charles Cowles. Ce dernier l’a reconnu sur les photos de vidéosurveillance et décrit sont neveu comme quelqu’un de « discret et de peu bavard », rapporte Reuters, cité par le DailyBeast.

Le cousin du pasteur de l’église qui a été tué a rapporté les propos d’un survivant qui aurait entendu les propos de Dylann Roof avant d’ouvrir le feu. « Je dois le faire. Vous êtes en train de violer nos femmes et d’envahir notre pays. Vous devez mourir », aurait lancé le suspect.