Sondage: 37% des Français partiront en vacances au même endroit que l’an dernier

EXCLUSIF «20 Minutes» dévoile les résultats d’un sondage YouGov pour Airbnb sur les destinations de vacances des Français…

Vincent Vantighem

— 

Franck Dubosc dans «Camping 2».
Franck Dubosc dans «Camping 2». — Pathé

« Qu’est ce qu’on est bien là, maman ! » Immortalisé en sandales et bermuda dans le film Camping, Claude Brasseur résume bien l’état d’esprit des Français. Selon un sondage de l’institut YouGov pour Airbnb*, dévoilé ce lundi par 20 Minutes, 37 % des Français s’apprêtent à passer leurs vacances au même endroit qu’en 2014. Ils sont même 45 % à avoir déjà visité le même lieu « cinq fois ou plus par le passé ».

Un mobil home à Arcachon plutôt qu’un road trip en Inde. Le choix ne surprend pas trop Didier Arino, directeur du cabinet d’expertise Protourisme. « Le Français n’a, en général, pas l’âme d’un aventurier. D’autant qu’il parle mal les langues étrangères… »

Impatiente de quitter son Loiret pour retrouver l’appartement de Sagone (Corse) qu’elle a découvert il y a déjà quelques années, Catherine, 60 ans, ajoute un argument de poids. « On a tout ce qu’on cherchait là-bas. Ça permet donc de se reposer… »

« On a l’impression de rentrer chez soi… »

« Retourner dans un lieu qu’on connaît permet de retrouver des émotions positives, confirme la psychothérapeute Christel Petitcollin. On a l’impression de rentrer chez soi. On ne perd donc pas d’énergie à prendre ses repères. » D’autant que partir à l’autre bout du globe peut conduire à de réels traumatismes.

Théorise par plusieurs psychiatres, les syndromes du voyageur sont autant de troubles subis par certains vacanciers submergés par l’abondance d’œuvres d’art à Florence (Italie), celle de lieux religieux à Jérusalem ou encore par le fourmillement perpétuel de la vie dans les rues indiennes.

Moins coûteux et plus pratique

Et puis choisir un lieu connu peut aussi permettre de faire des économies. D’après l’étude d’Airbnb, 35 % des Français vont partir dans un lieu déjà visité parce qu’ils y « possèdent une propriété ou connaissent quelqu’un qui en possède une… » Car, l’Hexagone compte trois millions de résidences secondaires, selon Didier Arino.

Vue sur l’île d’Houat, dans le Morbihan, le 2 septembre 2014 - Jean-Sebastien Evrard AFP


Des résidences secondaires qui se trouveraient principalement en Provence, Languedoc-Rousillon et Bretagne si l’on en croit le hit-parade des destinations prisées des Français en 2015, selon ce sondage. Des plages du Morbihan à celles du Var, la France a, en effet, le potentiel pour être le plus beau pays du monde. Sans doute pour ça que 12 % des sondés n’en ont jamais franchi les frontières.

Les plus téméraires, eux, privilégieront, d’après l’enquête YouGov, l’Espagne (28 %), l’Italie (11 %) et même l’Australie (1 %). Car, comme le résume Claude Brasseur dans Camping, « si on veut, on peut toujours aller ailleurs… »

* Sondage réalisé en mars sur un échantillon de 8 001 Européens dont 1.011 Français.