La SNCF lance le nouveau service «TGV POP»

TRANSPORT La SNCF lance son tout nouveau projet le TGV POP...

Claire Chédeville

— 

Pour la première fois, la SNCF lance un projet communautaire.
Pour la première fois, la SNCF lance un projet communautaire. — http://www.voyages-sncf.com/bons-plans/tgvpop/informations

La SNCF vient de lancer son tout nouveau projet d’été le « TGV pop » ce mardi. Une offre innovante, 100 % digitale où les internautes ont le pouvoir de faire démarrer ou non le train selon leurs désirs. « Les voyageurs ont presque la casquette de commandant de bord », explique Fabienne Constance, une des responsables du projet. Mis en route le 5 juillet avec un premier train, il se terminera le 30 août.

Un principe de votation

Facilité, c’est le mot d’ordre, le système se veut simple et transparent. Sur les différents sites partenaires et la SNCF, les futurs voyageurs peuvent voter pour le départ de leur train. Plus les gens votent, plus le train a des chances de partir. « Le TGV POP, c’est le train qui démarre grâce à vos potes ». Il suffit qu’il soit rempli à 1/3 pour donner le top départ.

Sur le site, la jauge est d’abord orange puis elle devient bleue si le train est confirmé. TGV pop vous prévient en avant-première du départ de votre train.

Le train devient bleu quand il est confirmé. - Capture d’écran

Un service de dernières minutes

La SNCF ouvre les réservations des trains seulement 3 jours avant le départ pour plus de 30 destinations un peu partout en France (Marseille, Bordeaux, Rennes, ou encore Grenoble…). Ce qui donne le plus envie, c’est certainement le prix 25 ou 35 euros selon les destinations. Plus de 200 trains sont prévus pour 100.000 places tout l’été.

Une expérience fun

A bord, ce nouveau système permettra aux internautes qui partagent les mêmes intérêts de se rencontrer. Lors de son inscription à TGV POP, le voyageur peut renseigner ses centres d’intérêt ce qui lui permettra de faire un jeu de cartes, de jouer de la musique ou de regarder un film au wagon bar (pas de service restaurant) avec d’autres voyageurs qui l’auront choisi.

Le premier TGV communautaire permet aux voyageurs de se rencontrer. - Capture d’écran