14 Juillet: Pour la première fois, le GIGN, le Raid et la BRI devraient défiler sur les Champs-Elysées

CEREMONIE Les autorités veulent mettre à l’honneur les unités d’élite des gendarmes et de la police…

William Molinié

— 

Des militaires français lors du défilé du 14 juillet 2012 à Paris
Des militaires français lors du défilé du 14 juillet 2012 à Paris — Bertrand Guay AFP

Un hommage aux forces de police et de gendarmerie sollicitées pendant les attaques terroristes en France début janvier. Selon nos informations, le RAID, la BRI et le GIGN devraient pour la première fois défiler sur les Champs-Elysées le 14 juillet prochain. Le ministère de la Défense n’attend plus que le retour de l’Elysée pour communiquer officiellement le détail des unités qui paraderont sur l’avenue parisienne.

Plusieurs sources au sein de la direction de la police et de la gendarmerie nous ont confirmé que leurs unités d’élite faisaient partie de la maquette, en attente de validation finale à l’Elysée et à l’État-major des armées. Les effectifs devraient être au nombre de 24 (huit pour chaque corps).

Derniers détails à régler

La proposition était dans les tuyaux depuis plusieurs mois. La Lettre A en avait d’ailleurs fait écho dès le mois d’avril. Mais les modalités n’avaient pas encore été bien définies. Il fallait déterminer notamment comment ces unités d’élite pourraient défiler dans la mesure où leur anonymat devait être garanti.

Si le principe de la présence de ces unités, en guise d’hommage aux interventions à l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes et à l’imprimerie de Dammartin-en-Goële, est acté, les conditions dans lesquelles les troupes défileront sont plus incertaines. « On travaille encore sur l’articulation. Le gouverneur militaire de Paris, en charge du défilé du 14 Juillet, est en lien direct avec l’Elysée », précise une source militaire.

Comment garantir l’anonymat ?

« En règle générale, la première maquette est présentée dès le mois de novembre. Puis c’est affiné au fur et à mesure de l’année. En 2014, nous avons eu 25 maquettes différentes, la dernière ayant été validée par l’Elysée le 2 juillet », poursuit cette source. L’entourage de François Hollande ne laisse, pour l’heure, rien transpirer.

Les dernières modalités, en fonction des effectifs engagés sur le terrain et en opération, doivent encore être précisées. Avec quelle tenue vont-ils défiler ? A bord de quel véhicule ? Sans doute, le GIGN sortira son nouveau Sherpa, le véhicule d’assaut que l’on a pu voir sur les images de la prise d’otage en Seine-et-Marne. Porteront-ils des cagoules sur la tête pour garantir leur sécurité ? Ou seront-ils revêtus d’une tenue de camouflage ? Réponses officielles et définitives « fin juin, début juillet », promet-on.