VIDEO. Affaire du Carlton: DSK, Dodo La Saumure, Paszkowski et Roquet relaxés

JUSTICE Le tribunal ayant estimé que Dominique Strauss-Kahn a eu « un comportement de client non répréhensible par la loi pénale »…

O.G.
— 
Dominique Alderweireld, alias Dodo la Saumure, au palais de justice de Lille, le 20 février 2015
Dominique Alderweireld, alias Dodo la Saumure, au palais de justice de Lille, le 20 février 2015 — Denis Charlet AFP

Fin du suspense dans l'affaire du Carlton. Dominique Strauss-Kahn, le principal protagoniste du dossier, a été relaxé ce vendredi par le tribunal correctionnel de Lille. David Roquet et Fabrice Paszkowski, les «entremetteurs» l'ont également été.

David Roquet et Fabrice Pazkowski, accusés d'avoir joué les "entremetteurs" pour #dsk relaxés #carlton
— Antson Franck (@FAntson) June 12, 2015

Dodo La Saumure relaxé

Dodo La Saumure a également est relaxé par le TGI de Lille, ainsi que sa compagne Béatrice Legrain. «Un proxénète, c'est quelqu’un qui abuse, frappe et prend l'argent de la fille, moi je suis commerçant», a expliqué Dodo la Saumure, comme le relaie iTélé.

Alderweireld («Dodo la Saumure»): «Un proxénète, c'est quelqu’un qui abuse, frappe et prend l'argent de la fille, moi je suis commerçant»
— iTELE (@itele) June 12, 2015

Des infractions pas caractérisées

Soupçonné d'avoir envoyé depuis la Belgique des prostituées dans la région lilloise, ainsi qu'à Paris et aux Etats-Unis, Dodo la Saumure était le seul protagoniste de cette affaire à l'encontre duquel le parquet avait requis une peine de prison ferme. Le juge Bernard Lemaire a estimé que les infractions n'étaient pas caractérisées. L'avocat Emmanuel Riglaire a été relaxé. Le commissaire divisionnaire Jean Christophe Lagarde est également relaxé.

 

 

René Kojfer condamné à un an de prison avec sursis

Le tribunal correctionnel de Lille a condamné vendredi à un an de prison avec sursis l'ancien chargé des relations publiques de l'hôtel Carlton, René Kojfer, mais prononcé la relaxe pour les anciens responsables de l'hôtel, dans l'affaire de proxénétisme. Le tribunal a considéré que René Kojfer, pivôt de l'affaire, avait aidé à la prostitution cinq femmes, sans circonstances aggravée de la réunion et d'avoir servi d'intermédiaire avec des clients. Le procureur, qui l'avait qualifié de «sergent-recuteur de la prostitution lilloise», avait requis 15 mois avec sursis à son encontre.

Tous deux étaient soupçonnés d'avoir mis en relation clients et prostituées dans cette affaire où comparaît également Dominique Strauss-Kahn et le parquet avait requis à leur encontre huit mois de prison avec sursis. Le commissaire Lagarde a également été relaxé.

 

En revanche, des condamnations ont été prononcées sur le volet financier de l'affaire.

 

David Roquet est condamné à 6 moisde prison avec sursis pour l'infraction financière (escroquerie au préjudice d'Eiffage) #Carlton
— clarie lefebvre (@clarielefebvre) June 12, 2015
#carlton Roquet condamné à reverser 41000 euros à la société MEN, filiale d'Eiffage, victime d'escroquerie
— 20 Minutes Lille (@20minuteslille) June 12, 2015