Perpignan: Jacques Rançon est «passé aux aveux» sur l'agression d'une étudiante

FAITS DIVERS Les faits remontent à 1998. La victime avait survécu à plusieurs coups de couteau...

20 Minutes avec AFP
— 
Surnommé "le rôdeur du quartier de la gare", Jacques Rançon possède un  lourd passif criminel.
Surnommé "le rôdeur du quartier de la gare", Jacques Rançon possède un lourd passif criminel. — RAYMOND ROIG / AFP

Il a avoué. Jacques Rançon, qui avait déjà mis en examen en octobre pour l'assassinat d'une étudiante en 1997 à Perpignan, « est passé totalement aux aveux » au sujet d’une autre agression, qui remonte à 1998,  a fait savoir son avocat, Xavier Capelet, à l’AFP jeudi soir.

Il avait commencé par nier

Les faits se sont également déroulés à Perpignan : la victime, une étudiante, aujourd’hui âgée de 36 ans, avait reçu plusieurs coups de couteau, au pied de l’immeuble de sa mère. Elle avait miraculeusement survécu à l’agression. Mercredi, Jacques Rançon avait été extrait de la prison de Béziers pour être placé en garde à vue et interrogé sur ces faits.

Le quinquagénaire, qui a un lourd passé de délinquant sexuel, avait commencé par nier. Une information judiciaire a été ouverte sur ce dossier, qui n’avait pas débouché à l’époque des faits.