Pourquoi des établissements scolaires bannissent le «tchip»

EDUCATION « C’est une insulte extrêmement vulgaire», explique un professeur...

C.C.

— 

Image d'illustration
Image d'illustration — LCHAM/SIPA

C’est une aspiration des lèvres vers les dents qui ressemble à un bruit de succion. Pas facile à faire et pourtant, le tchip cette onomatopée d’origine africaine est devenue monnaie courante dans les établissements scolaires. A tel point que certains collèges et lycées ont décidé de la bannir de leurs classes, souligne mardi Le Parisien.

"J'avais interdiction formelle de tchiper les autres" 

Mais le tchip ça veut dire quoi ? Les interprétations divergent parmi les ados. « Ça veut dire n… ta mère », explique un collégien. « C’est comme ta g… », estime un autre. « C’est une insulte extrêmement vulgaire, j’ai grandi en Afrique et quand j’étais petit j’avais interdiction formelle de tchiper les autres. J’ai expliqué ça à mes collègues et maintenant le tchip est interdit au lycée, comme toute insulte car c’est une insulte », raconte au Parisien, Eric Bongo, proviseur-adjoint du lycée des métiers Charles-Baudelaire à Evry (Essonne).

Selon le quotidien, une méthode mise au point par le lycée depuis plusieurs rentrées fait des émules. Il s’agit d’expliquer aux parents et à leurs enfants à travers un film plein d’humour ce qu’est le tchip. Le but, se débarrasser de certains codes culturels qui sont inappropriés au monde scolaire. Désormais, le tchip est interdit dans plusieurs écoles sous peine de sanctions.