Illustration écoutes / renseignement. Image du Quatrième protocole.
Illustration écoutes / renseignement. Image du Quatrième protocole. — RONALDGRANT/MARY EVANS/SIPA

SECURITE

VIDEO. Loi «Renseignement»: Vous l’avez vu dans les séries TV, ça pourra se passer en vrai

Le gouvernement défend son projet de loi à partir de ce mardi au Sénat…

Quand la réalité rejoint la fiction. Le projet de loi renseignement, qui va être défendu par le gouvernement dans l’hémicycle du Sénat à partir de ce mardi, va « légaliser » certaines pratiques déjà utilisées par les services de renseignement. Les données récupérées avec ces nouveaux outils vont pouvoir être versées au dossier judiciaire des suspects.

Si elle fait l’objet d’un large consensus parmi la majorité des parlementaires, cette loi est contestée par les sénateurs communistes qui ont déposé une série d’amendements de suppression et ont dénoncé un risque de « surveillance de masse ». La plupart des techniques sur le point d’être légalisées sont déjà utilisées. Et diffusées dans les séries TV. Florilège…

Poser un mouchard sous une voiture

Dans Breaking Bad (Episode 9, Saison 5), Walt accuse Hank qui travaille pour la DEA, la brigade des stupéfiants américaine, d’avoir posé un tracker GPS sous sa voiture. Le projet de loi prévoit l’emploi de balises « permettant de localiser en temps réel un véhicule ou un objet ».

Mettre un appartement sous vidéosurveillance

 

Dans la deuxième saison de Scandal, l’appartement de l’avocate Olivia Pope est placé sous vidéo-surveillance par Jake Ballard, le fidèle ami du président. Elle s’en rend compte dans le 18e épisode. Des caméras partout, ainsi que des micros quasiment indétectables sont utilisés. Le projet de loi permettra aux services de renseignement d’appliquer ce type d’écoutes. Les policiers passeront cependant à travers le filtre de la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR). Les plus sceptiques regrettent le pouvoir amoindri de cet organe de contrôle.

Géolocaliser un téléphone portable

 

Dès le premier épisode de la saison 1 du Bureau des Légendes, Cyclone, un des clandestins du BDL, est arrêté à Alger alors qu’il est ivre au volant d’une voiture. Le Bureau des Légendes va s’inquiéter : Cyclone étant musulman pratiquant, il n’aurait pas dû être saoul. Sisteron décide alors de géolocaliser son téléphone portable. Le signal du mobile indique qu’il se trouve bien au commissariat.

Intercepter les métadonnées d’un téléphone

Dans la série américaine Those who kill, Catherine Jensen, experte en tueurs en série, fait appel à un détective de la brigade des stupéfiants pour mettre sur écoute un suspect. Ce dernier, à l’épisode 9 détaille comment les policiers parviennent à récupérer les données enregistrées sur un téléphone portable, en se faisant passer pour une antenne relais après avoir copié la carte sim. Dans la « vraie vie », les policiers utilisent des Imsi-Catchers qui peuvent intercepter dans un rayon donné toutes les données qui transitent via un téléphone. Cette technologie, rendue possible par la loi renseignement, fait pourtant polémique.

Capter un écran d’ordinateur en direct grâce à un logiciel espion

Les experts de CSI : Cyber (saison 1, épisode 1), mettent au point ce qu’ils appellent un RAT (Remote Administration Tool), un outil d’administration à distance. En clair, un programme permettant la prise de contrôle total, à distance, d’un ordinateur depuis un autre ordinateur. Ils y ont introduit un logiciel espion qui permet, en fonction de mots-clés utilisés dans un mail, d’activer une alarme. Ils peuvent aussi capter en direct le mot-clé qui est tapé. Les défenseurs de la liberté numérique dénoncent à travers la loi Renseignement la surveillance massive des ordinateurs des internautes.