Le CV anonyme ne sera pas obligatoire

EMPLOI Le gouvernement craignait un frein à la lutte contre les discriminations…

A.Ch. avec AFP

— 

 Illustration CV. GELEBART / 20 MINUTES
Illustration CV. GELEBART / 20 MINUTES — A. GELEBART / 20 MINUTES

L’anonymat ne serait pas la solution miracle pour lutter contre les discriminations: ce jeudi, les députés ont supprimé le caractère obligatoire du CV anonyme via un amendement gouvernemental au projet de loi sur le dialogue social. Le retour au caractère facultatif de ce dispositif, annoncé la semaine dernière par le gouvernement, a été adopté par 12 voix contre 8, lors de la première lecture du projet de loi. Depuis une loi de 2006, ce dispositif est obligatoire dans les entreprises de plus de 50 salariés mais le décret d'application n'a jamais été publié. En juillet 2014, le Conseil d'Etat avait sommé le gouvernement de corriger l'anomalie.

«Une solution» parmi d’autres

Martelant que ce type de curriculum vitae n'était qu'«une solution» parmi d'autres, le ministre du Travail François Rebsamen a plaidé que sa systématisation «aurait pu constituer un frein à la lutte contre les discriminations à l'embauche». Le groupe de dialogue sur la lutte contre les discriminations à l'embauche et dans l'emploi a estimé, pour une très large majorité, que la généralisation du CV anonyme telle qu'elle était prévue dans la loi de 2006 comme réponse unique pour lutter contre les discriminations n'était pas pertinente, a fait valoir le ministre.

Le CV anonyme rendu facultatif, le gouvernement mise sur de nouvelles «actions de groupe» contre les discriminations. Le gouvernement a également annoncé le lancement d'une grande campagne de testings et d'auto-testings à l'embauche à l'automne, pour permettre une prise de conscience par les entreprises des discriminations à l'œuvre dans leurs recrutements, et les inciter à mettre en place des plans d'actions correctifs, note l'exposé de l'amendement gouvernemental.