Affaire Bettencourt II: Eric Woerth relaxé sur l’accusation d’abus de faiblesse

JUSTICE Deux relaxes ce jeudi pour l’ex-ministre…

A.Ch. avec AFP

— 

Eric Woerth et son avocat Jean Yves Le borgne à leur arrivée le 24 mars 2015 au tribunal à Bordeaux
Eric Woerth et son avocat Jean Yves Le borgne à leur arrivée le 24 mars 2015 au tribunal à Bordeaux — Mehdi Fedouach AFP

Eric Woerth relaxé, la suite. Ce jeudi, la justice a relaxé l’ex-ministre pour le volet « abus de faiblesse » sur la milliardaire Liliane Bettencourt.

François-Marie Banier, lui, a écopé de la peine maximale. Le principal prévenu du volet « abus de faiblesse » était soupçonné comme neuf autres d’avoir abusé de la vulnérabilité de Liliane Bettencourt, l’héritière de l’Oréal. Il a été condamné à trois ans de prison, dont 6 mois avec sursis, et à une amende de 350.000 euros. Le procureur avait requis la peine maximale à son encontre, soit 3 ans de prison et 375.000 euros d’amende.

Plus tôt dans l’après-midi, Eric Woerth a été relaxé, avec Patrice de Maistre, sur les charges de « trafic d’influence.