Société générale: Kerviel se considère comme «blanchi»

JUSTICE L'ex-trader a rendu hommage à la policière qui a témoigné en sa faveur...

20 Minutes avec AFP
Jérôme Kerviel, le 8 septembre 2014 à Paris
Jérôme Kerviel, le 8 septembre 2014 à Paris — Lionel Bonaventure AFP

Il réclame désormais un procès « équitable ». Lors d'un entretien sur RTL ce mardi, Jérôme Kerviel a déclaré qu'il se considérait comme « blanchi » par le nouveau témoignage de la policière chargée de l’enquête sur la perte de la Société générale.

Le témoignage de l’ancienne enquêtrice, pour qui « la hiérarchie de Jérôme Kerviel ne pouvait ignorer les positions (qu’il avait) prises », a eu « une vraie résonance » chez l’ancien trader.

« Je ne la remercierai jamais assez »

Jérôme Kerviel a rendu hommage à cette policière, Nathalie Le Roy, qui a eu, selon lui, « un courage immense. Je ne la remercierai jamais assez. »

L’ancien salarié de la Société générale a saisi, la semaine dernière, la commission d’instruction de la Cour de révision et de réexamen des condamnations pénales, première étape vers l’éventuelle annulation de sa condamnation à cinq années d’emprisonnement, dont trois ferme, et la possible tenue d’un nouveau procès.

Libéré le 9 septembre dernier après 112 jours de détention, Jérôme Kerviel effectue aujourd’hui sous bracelet électronique le solde de sa peine. Il a indiqué mardi que ce bracelet lui serait retiré le 26 juin.