Nouvelles technologies: Notre concentration ne dépasserait plus celle d'un poisson rouge

ETUDE En dix ans, la capacité de concentration de l’homme serait passée de 12 à 8 secondes en moyenne en raison de la surconsommation d'écrans...

20 Minutes avec agence

— 

Illustration de poisson rouge.
Illustration de poisson rouge. — WIDMANN/TPH/SIPA

A défaut d’avoir une bonne mémoire, le poisson rouge serait plus concentré qu’un humain. En effet, la capacité de concentration de l’homme est passée, en dix ans, de 12 à 8 secondes en moyenne contre 9 secondes pour l’animal, selon une récente étude de Microsoft. En cause, l’omniprésence des écrans (télévisions, ordinateurs, tablettes…) et autres smartphones qui attirent notre attention en permanence et altèrent notre capacité de concentration

Un tri rapide des informations

Pour en mesurer les effets, les chercheurs ont interrogé près de 2.000 Canadiens sur leurs pratiques en matière de nouvelles technologies. Ils ont également étudié les électroencéphalogrammes de 112 volontaires.

Résultat : l’être humain est avide d’information. Ainsi, en triant, nous passons plus rapidement d’une information à une autre pour se focaliser uniquement sur un sujet qui nous intéresse, d’où une baisse de la concentration.

Les jeunes sont les plus touchés par le phénomène

Côté chiffres, l’étude souligne de 44 % des Canadiens ont du mal à rester concentrés au travail ou à l’école. Pire, 45 % d’entre eux, souvent dans les nuages, se laissent facilement distraire. Les plus touchés par ce manque de concentration sont les plus jeunes, gros consommateurs de réseaux sociaux. Ainsi, 77 % des Canadiens âgés de 18 à 24 ans avouent regarder leurs smartphones lorsqu’ils ne sont pas occupés. Parmi eux, près d’un sur deux dit consulter son smartphone toutes les 30 minutes.

Seule bonne nouvelle, la surconsommation d’écrans permettrait de développer de nouvelles compétences, notamment le fait de savoir faire plusieurs choses à la fois.