Attentat à l'Hyper Cacher: Des vétérans djihadistes ont-ils donné des instructions à Amédy Coulibaly?

TERRORISME «Le Parisien» s'interroge sur les ramifications de la filière djihadiste des Buttes Chaumont, bien connue des sercices de renseignement...

F.F.

— 

Les portraits d'Hayat Boumeddiene et Amédy Coulibaly diffusés par la police
Les portraits d'Hayat Boumeddiene et Amédy Coulibaly diffusés par la police — Police française

Alors que le procureur de la République de Paris, François Molins, a réaffirmé cette semaine qu'Amédy Coulibaly, l'auteur de l'attentat de la porte de Vincennes, pourrait avoir reçu des instructions de l'étranger, Le Parisien s'interroge ce samedi sur les connaissances des frères Kouachi et d'Amédy Coulibaly. 

D'après les informations du quotidien, les enquêteurs auraient retrouvé la trace de mails sur l'ordinateur d'Amédy Coulibaly, dont certains qui lui indiqueraient l'arsenal à emporter pour l'attaque de l'Hyper Cacher ainsi que des conseils à suivre. Mais aussi une «boîte morte», indique Le Parisien, qui permettrait à plusieurs personnes «de consulter des messages postés par des tiers».

>> Les frères d'arme des Kouachi et de Coulibaly

Les enquêteurs auraient découvert que plusieurs connexions à cette boîte mail ont été faites depuis l'étranger quelques jours avant l'attentat de la porte de Vincennes, notamment depuis la Turquie, où se trouvaient alors Hayat Boumeddiene, la compagne de Coulibaly, ainsi que les frères Belhoucine -dont l'un était, comme Chérif Kouachi, membre de la filière djihadiste des Buttes Chaumont. Le petit groupe aurait ensuite rejoint la Syrie. L'un des deux hommes est-il l'auteur des messages envoyés à Coulibaly depuis l'étranger? 

Les pistes el Hakim et Chérif

Et dans ce cas-là, qui serait précisément le commanditaire de l'attaque? Boubakeur el Hakim, lui aussi ancien membre de la filière des Buttes-Chaumont, démantelée en 2004? Il se serait également trouvé en Tunisie lors du séjour d'entraînement des frères Kouachi. Suspecté d'être le cerveau de l'attentat du musée du Bardo, à Tunis, le 18 mars 2015, il se trouve désormais en Syrie, d'où il encourage le djihad en Occident. 

INFOGRAPHIE. La nébuleuse des frères Kouachi et de Coulibaly

Un autre ancien de la filière des Buttes-Chaumont retiendrait l'attention des enquêteurs, selon Le Parisien: Peter Chérif, ami d'enfance de Chérif Kouachi. C'est lui qui fait découvrir la mosquée du 19e au frère cadet des Kouachi. Il se trouverait actuellement au Yémen après avoir combattu en Irak et en Syrie. Or, l'attentat contre Charlie Hebdo, a été revendiqué par Al-Qaida au Yémen (Aqpa), pays où Saïd Kouachi se serait également entraîné au maniement des armes. 

C'est pour cette raison que Salim Benghalem, un autre ancien de la filière des Buttes-Chaumont, passé lui aussi par le Yémen et qui aurait aujourd'hui rejoint les rangs de Daesh en Syrie, intéresserait les enquêteurs.