Pyrénées-Atlantiques: Un nonagénaire tue sa soeur et se suicide

FAITS DIVERS Selon les témoignages de la famille, les deux nonagénaires se seraient fait la promesse de partir ensemble…

20 Minutes avec AFP

— 

C'est une infirmière qui a découvert le corps de l'homme, dans sa grange avec un fusil de chasse à ses côtés, et celui de sa soeur gisant dans la maison attenante.
C'est une infirmière qui a découvert le corps de l'homme, dans sa grange avec un fusil de chasse à ses côtés, et celui de sa soeur gisant dans la maison attenante. — Capture d'écran / Google Maps

Un homme de 93 ans et sa sœur de 90 ans ont été trouvés morts par balle mercredi à leur domicile de Mazerolles (Pyrénées-Atlantiques), l’aîné ayant vraisemblablement tué sa cadette avec son fusil de chasse avant de se donner la mort, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

C’est une infirmière qui a découvert le corps de l’homme, dans sa grange avec un fusil de chasse à ses côtés, et celui de sa sœur gisant dans la maison attenante. Selon les premières constatations du parquet de Pau, il semble que l’homme ait tué sa sœur avant de retourner l’arme contre lui.

« Ils étaient fatigués moralement et physiquement »

« Une enquête est en cours pour déterminer les causes de la mort, » a indiqué à l’AFP Karine Buteri, vice-procureur de la République à Pau, confirmant une information parue dans la presse régionale. « Ils étaient fatigués moralement et physiquement. Mais surtout, d’après les témoignages de la famille des deux nonagénaires, ils se seraient fait la promesse de partir ensemble », a ajouté Karine Buteri.

« C’étaient des personnes très conviviales qui n’auraient pas supporté de vivre l’une sans l’autre. Ils avaient eu des ennuis de santé ces temps derniers et n’arrivaient pas à les surmonter », a précisé Jean-Léon Conderanne, maire de la petite commune de Mazerolles, près de Pau. « Le village est sous le choc, » a-t-il ajouté. Les corps se trouvent à la morgue à Pau, aucune autopsie n’a été demandée.