Une figure de l'extrême droite aurait vendu des armes à Amédy Coulibaly

JUSTICE L'enquête concernant Claude Hermant, soupçonné de trafic d'armes, pourrait mener au terroriste responsable de la tuerie du 9 janvier...

O. G.

— 

Photo fournie par la police d'Amédy Coulibaly, l'auteur de la prise d'otages de l'Hyper Cacher.
Photo fournie par la police d'Amédy Coulibaly, l'auteur de la prise d'otages de l'Hyper Cacher. — - Police française

Une avancée de taille dans l’enquête sur les attaques terroristes de Paris? Selon La Voix du Nord, Amédy Coulibaly aurait pu être armé par un trafiquant d'armes présumé issu de la mouvance identitaire du Nord. L’enquête concernant un trafic d’armes présumé touchant Claude Hermant semble mener vers le terroriste de l’Hyper Cacher. Fin janvier, après huit mois d’enquêtes, Claude Hermant a été mis en examen et écroué. Lors des perquisitions, de nombreuses armes et munitions ont été découvertes, selon le quotidien régional. L’homme, un ancien du service d’ordre du Front national, aurait pu fournir des armes à l'auteur de l'attaque du 9 janvier.

Attaques terroristes de Paris: «Je me souviendrai toujours du cri de l'agent de police»

Coulibaly armé en Belgique par Claude Hermant?

Claude Hermant est soupçonné d’avoir vendu beaucoup d’armes au grand banditisme, pas seulement à Lille mais jusqu’en Belgique. Or Amédy Coulibaly se serait procuré ses armes à Charleroi, en Belgique. «C'est une piste très sérieuse, en bonne voie de confirmation», a souligné une source proche du dossier à La Voix du Nord. Qui précise tout de même que si l’enquête confirme cette piste, les deux hommes n’ont peut-être jamais été en contact, mais ont pu passer par des intermédiaires.