Trappes: Un adolescent de 14 ans tué dans une fusillade

FAITS DIVERS Les auteurs, qui ont tiré depuis une Renault Clio noire, ont pris la fuite....

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration police/Credit:ELSNER FABRICE/SIPA
Illustration police/Credit:ELSNER FABRICE/SIPA — SIPA

Un adolescent de 14 ans a été tué dans une fusillade à Trappes (Yvelines) vendredi après-midi, et un autre blessé plus légèrement, par des hommes à bord d'une voiture, a-t-on appris de sources policières.

Les auteurs ont pris la fuite

Les coups de feu ont éclaté à 15h30 au square Albert-Camus, où une douzaine de douilles ont été retrouvées. Le quartier était calme en fin d'après-midi vendredi, selon une source policière. Les auteurs, qui ont tiré depuis une Renault Clio noire, ont pris la fuite avant d'abandonner et d'incendier leur véhicule à Beynes, une commune située à quelques kilomètres de Trappes, a indiqué une première source policière. Ils sont activement recherchés par les policiers de la PJ de Versailles en charge de l'enquête.

Décédé d'un tir «dans l'abdomen»

Le jeune mineur, prénommé Moussa, est décédé d'un tir «dans l'abdomen » tandis que l'autre victime, «touché légèrement à la jambe droite», a été transportée à l'hôpital André-Mignot, selon cette même source. «On commence à recueillir plusieurs témoignages», indique une seconde source policière, qui espère pouvoir interroger dans la soirée le blessé léger. «Il est beaucoup trop tôt pour dire s'il s'agit d'un règlement de compte, s'il s'agit d'une balle perdue», a affirmé Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur sur BFM.

Une mort «révoltante» pour Bernard Cazeneuve

Sur Twitter, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a qualifié de «révoltante» la mort du jeune garçon, et assuré que «tout est mis en oeuvre pour traduire les auteurs en justice». Ces dernières semaines, plusieurs quartiers de la ville ont été le théâtre d'échauffourées et de règlements de compte sur fonds de trafic de stupéfiants.

Le 15 avril, des coups de feu avaient déjà retenti sur ce même square Albert-Camus, sans faire de victimes. Un jeune homme de 22 ans avait été interpellé avant d'être relâché faute de preuve suffisante contre lui.