VIDEO. Alerte enlèvement: Les recherches s'intensifient dans un village des Ardennes

ENLEVEMENT La petite fille de sept ans enlevée ce jeudi a été ramenée chez une femme médecin…

Audrey Chauvet

— 

Berenyss, 7 ans et demi, a été retrouvée saine et sauve, quelques heures après son enlèvement, me 23 avril 2015.
Berenyss, 7 ans et demi, a été retrouvée saine et sauve, quelques heures après son enlèvement, me 23 avril 2015. — Police nationale

Saine et sauve: la petite Berenyss, sept ans, a été retrouvée ce jeudi soir après une après-midi d’angoisse pour ses parents. Disparue jeudi après-midi alors qu’elle faisait du vélo près de chez elle, la petite fille a été relâchée huit après par son ravisseur, qui est toujours recherché par la police.

 

Comment s’est passé l’enlèvement?

Ce jeudi vers 15h, alors qu’elle faisait du vélo sur une place du village de Sancy (Meurthe-et-Moselle) près du domicile familial, Berenyss a échappé à l’attention de sa mère. Ne voyant plus sa fille, la mère s’est immédiatement mis à sa recherche, mais n’a retrouvé que son vélo dans une rue adjacente. «Il y a eu un délai très court entre le moment où la mère a perdu de vue l'enfant et celui où le vélo a été retrouvé», a indiqué le procureur de Briey, Yves Le Clair. La maman a alors prévenu la gendarmerie, qui a pu mettre en œuvre un dispositif de recherche mobilisant une centaine de militaires, un hélicoptère et deux équipes cynophiles, tandis qu’une alerte enlèvement était lancée en France, mais aussi en Belgique, au Luxembourg et en Allemagne.

Comment Berenyss a été retrouvée?

Vers 23h ce jeudi, Marie-Alix Lambert, médecin à Grandpré (Ardennes), buvait une tisane avant d’aller dormir quand elle entend frapper à sa porte. «C’est Berenyss», dit une petite voix. «La petite fille m'a expliqué qu'un monsieur l'avait déposée à côté de ma maison et elle m'a dit qu'il fallait appeler sa maman», a témoigné Marie-Alix Lambert. Le village de Grandpré se trouve à environ deux heures de route de Sancy, lieu de l’enlèvement.

Fillette retrouvée: «On a frappé à ma porte et une petite voix m'a dit "C'est Berenyss"»

Que sait-on du ravisseur?

Les recherches sont toujours en cours pour retrouver l’homme qui a enlevé la petite Berenyss, avant de la relâcher saine et sauve. L’enquête, pilotée par la section de recherches de Nancy, se concentre sur un homme d’une quarantaine d’années qui a été vu au volant d’une Kangoo blanche à Sancy au moment de l’enlèvement. Personne n’a vu l’enfant monter dans le véhicule, mais cet homme est «a minima un témoin», a indiqué le procureur.

Où se concentrent les recherches?

Ce vendredi aprés-midi, la traque du ravisseur de Berenyss s'intensifiait à Grandpré, dans les Ardennes: les gendarmes fouillent les maisons du village une à une, a indiqué France3 Champage-Ardennes, pour retrouver un suspect de 33 ans. Des points de filtrage ont également été installés sur les petites routes du secteur.

Comment va Berenyss?

La fillette a raconté n’avoir «pas été victime de violences, ni physiques, ni sexuelles», a déclaré le procureur. D’après la femme qui a recueilli Berenyss jeudi soir, la petite fille est «très costaude avec la tête sur les épaules» et ne semblait pas «affolée» ni désorientée. «Elle a commencé à se rendre compte en parlant avec ses parents et aux gendarmes qu'elle avait été enlevée», a précisé Marie-Alix Lambert. Berenyss est rentrée chez elle ce vendredi matin, a indiqué le maire de Sancy.

Berenyss, retrouvée saine et sauve, de retour chez elle après son enlèvement

Pourquoi le ravisseur a-t-il relâché la fillette?

Les enquêteurs n’ont pas encore de réponse. Le déploiement du dispositif de gendarmerie a «peut-être» conduit l’auteur de l’enlèvement à libérer Berenyss, a estimé le procureur. Le plan «alerte-enlèvement» déclenché jeudi consiste à diffuser rapidement une alerte massive via la radio, les télévisions, Internet, les panneaux de gare et d’autoroutes, l’affichage urbain, le réseau SNCF et RATP pour mobiliser la population. C’est la 14e fois que le plan alerte enlèvement est déclenché depuis son adoption en France en 2006. Il a permis à chaque fois de retrouver les enfants disparus.

Mots-clés :