Attentat déjoué: Le projet aurait été commandité depuis la Syrie... Le suspect toujours «dans un mutisme complet»...

TERRORISME Un Franco-Algérien, étudiant en informatique de 24 ans a été arrêté...

T.L.G.

— 

Des policiers dans le quartier du Vert-Bois, à Saint-Dizier (Haute Marne) ou un étudiant soupçonné de préparer des attentats contre des églises avait l'habitude de passer du temps.
Des policiers dans le quartier du Vert-Bois, à Saint-Dizier (Haute Marne) ou un étudiant soupçonné de préparer des attentats contre des églises avait l'habitude de passer du temps. — DJILALI DJAFFER / AFP
  • Un attentat a été évité contre «une ou deux églises» dans le Val-de-Marne
  • Le suspect, arrêté dimanche, est connu des services de renseignement
  • Pour Manuel Valls , la France fait «face à une menace terroriste sans équivalent»

Ce live est désormais terminé, merci de nous avoir suivis. La synthèse à relire par ici.

20h21: «Nous sommes dans un Etat de droit»

«Nous avons procédé à toutes les vérifications qui devaient être faites. A partir du moment où ces vérifications ne révèlent pas de connexions avec des milieux terroristes, nous sommes dans un Etat de droit et dans un Etat de droit, nous luttons contre le terrorisme en respectant les principes du droit.»

20h20: «Les données concernant la téléphonie de Ghlam en 2014 n'ont rien donné»

«Il y a eu un signalement de Ghlam à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) au printemps 2014. Elle l'a convoqué et il y a eu des données de connexion concernant sa téléphonie qui ont été récupérées. Elles n'ont rien révélé.» Même chose en 2015, révèle Cazeneuve. «Lorsqu'au début de l'année 2015, nous avons eu d'autres informations selon lesquelles il aurait pu se déplacer en Turquie pour un voyage qu'il a justifié par des raisons touristiques, le même processus a été mis en place.»

20h17: «Il faut arrêter de commencer à théoriser sur des failles»

«Il faut arrêter de commencer à théoriser sur des failles, il faut regarder quelles sont les procédures, le droit en France et le travail des services de renseignement

20h15:Bernard Cazeneuve invité du 20h de TF1

«La DGSI a fait tout ce qu'elle doit faire» et «procédé à toutes les vérifications qui devaient être faites», a estimé le ministre de l'Intérieur ce mercredi soir.

 

19h55: Le maire de Caudry propose la légion d'honneur pour Aurélie Châtelain

 

Le maire de Caudry, ville du Nord dont était originaire Aurélie Châtelain assassinée à Villejuif (Val-de-Marne), va proposer que la légion d'honneur lui soit remise à titre posthume, a-t-on appris mercredi.

«Par son courage, elle a permis l'arrestation de cette personne avant qu'elle ne fasse des actes de cruauté encore plus importants», a dit Guy Bricout. «Je voulais la proposer pour la légion d'honneur», a-t-il ajouté.

19h15: A lire: Pourquoi le gouvernement a si bien huilé la com'

 

 

18h55: Le suspect aurait récupéré ses armes dans une voiture en banlieue, selon le Parisien

 

Sid Ahmed Ghlam aurait récupéré ses armes dans une voiture de banlieue, indique le Parisien. Le suspect aurait ainsi mis au point son projet d'attentats, «avec le concours d’au moins une personne, basée en Syrie», poursuit le quotidien. «Ce contact, avec qui Ghlam communique régulièrement via des SMS, le convainc de passer à l’acte, malgré ses réticences. La semaine dernière, son interlocuteur lui fournit des indications pour se procurer des armes. Le suspect se rend alors en banlieue parisienne, muni d’une adresse». C'est là qu'il se serait emparé de plusieurs armes, dont les trois fusils automatiques.

18h37: A lire: Gilets pare-balles, armes de guerre, brassards... Etat des lieux de l’arsenal de guerre du suspect

18h24: «Pour la première fois», ce sont «les catholiques qui étaient visés», dit Manuel Valls

 

Nous sommes venus pour manifester notre solidarité au nom du gouvernement. Nous sommes venus leur dire à la fois notre profonde émotion et totale solidarité. En janvier, c'est la liberté d'expression, les Français juifs, les forces de l'ordre qui ont été visés. Aujourd'hui, c'était les catholiques qui étaient visés pour la première fois. Nous avons voulu rendre hommage à Aurélie Chaplain. C'est une victime du terrorisme.

 

Nous voulons dire avec force le fait qu'il faut garder notre sang-froid. Le gouvernement a pris, prend et prendra les mesures nécessaires pour les lieux les plus sensibles. Les fidèles de la religion catholiques doivent pouvoir aller à la messe en sécurité. La France a un patrimoine chrétien, il doit être protégé.

18h06: Le FN demande «plan global de lutte contre le terrorisme islamiste»

Le FN a réagi dans un communiqué. «Cette nouvelle affaire [...] montre que la menace terroriste est de plus en plus pressante dans notre pays [...] Il est donc grand temps de mettre en oeuvre un plan global de lutte contre le terrorisme islamiste, qui passe notamment par l'arrêt de l'immigration (l'homme était manifestement arrivé en France en 2009 dans le cadre du regroupement familial), le rétablissement immédiat de nos frontières nationales, le renvoi systématique des étrangers liés à la mouvance islamiste et par la déchéance de nationalité des binationaux impliqués dans le djihadisme»

18h04: «Il faut une union sacrée», estime François Bayrou

 

François Bayrou, maire Modem de Pau: «Tout le monde sait bien que nous sommes un pays, une société dans une situation de fragilité en face de menaces qui sont faites pour partie d'extrémisme délirant, pour partie peut-être de folie. Donc c'est une oeuvre très difficile que de se défendre contre. Il faut aussi compter sur le hasard, on l'a vu ce matin. Cela veut dire qu'il faut que l'on soit solidaire, que l'on soit dans une attitude de responsables qui se tiennent les coudes, qui soutiennent les forces de sécurité, qui soutiennent le renseignement et qui savent que quels que soient ceux qui seront au pouvoir, ils vont avoir cette difficile mission. En face de cette pluralité de menaces, il faut une union sacrée», a-t-il indiqué sur RMC

18h00: Manuel Valls et Bernard Cazeneuve sont arrivés à Villejuif

 

17h24: Manuel Valls à Villejuif en fin d'après-midi

 

Manuel Valls va se rendre mercredi en fin d'après-midi dans les deux églises de Villejuif (Val-de-Marne) qui auraient été visées par un projet d'attentat, a indiqué l'entourage du Premier ministre. Le Premier ministre se rendra dans les églises Saint-Cyr et Sainte-Thérèse, à Villejuif, avant de faire une déclaration vers 18H00.

 

 

17h18: «Tout doit être fait pour assurer la sécurité des Français», dit Sarkozy

 

Nicolas Sarkozy a réagi sur BFM TV. «Je crois qu'il faut accepter cette idée simple: face à des individus prêts à tout contre notre civilisation, il faut accepter que la sécurité prime sur un certain nombre d'autres règles. Fermeté vigilance de tous les instants, tout doit être fait pour assurer la sécurité des Français».

17h07: La photo du suspect, selon BFM TV

 

Vidéo: Qui est Sid Ahmed Ghlam?

 

17h00: Sid Ahmed Ghlam, Algérien arrivé en France en 2001

 

Arrivé avec sa famille en 2001 à Saint-Dizier, il est retourné en Algérie en 2003 où il a passé son baccalauréat en 2010, a rapporté François Molins. Revenu en France, il a entamé des études d'électronique.

.

16h48: Arsenal de guerre et brassards de police trouvés

4 kalachnikovs, des gilets-pare-balles, deux armes de poing, des brassards de police, des chasubles de police, et des gyrophares ont également été retrouvés lors des perquisitions

 

16h23: L'enquête va étudier d'«éventuelles complicités»

16h20: La prolongation de la garde à vue pourrait durer 6 jours

16h19: Le suspect a fait des déclarations «fantaisistes», disant s'être blessé seul en voulant jeter des armes

 

16h16: Le suspect aurait été en contact avec une personne présente en Syrie

 

L'Algérien de 24 ans soupçonné d'avoir tué une femme et projeté une attaque contre une église en banlieue parisienne, a évoqué avec une personne «pouvant se trouver en Syrie», les «modalités de commission d'un attentat», a révélé mercredi le procureur de Paris François Molins.

 

Cet homme qui serait en Syrie lui aurait demandé «explicitement de cibler particulièrement une église», a ajouté le magistrat. Les perquisitions au domicile de cet étudiant en électronique ont permis de retrouver, outre de l'armement, des «documents en langue arabe évoquant les organisations terroristes Al-Qaïda et Etat islamique», a poursuivi François Molins.

 

16h15: Des documents liés à al Qaïda et à l'Etat islamique retrouvés chez le suspect

Les perquisitions au domicile parisien de cet étudiant en électronique ont permis de retrouver, outre de l'armement et du matériel de vidéo, des «documents en langue arabe évoquant les organisations terroristes Al-Qaïda et Etat islamique», a poursuivi François Molins.

16h10: Début de la conférence de presse du procureur de Paris

15h55: Qui est la compagne de Sid Ahmed Ghlam?

C'est à Saint-Dizier (Haute-Marne) que vit la famille du suspect.  Mercredi matin, les policiers de la Brigade de recherches et d'intervention (BRI) ont arrêté sa compagne, habillée d'une burqa et vraisemblablement convertie à l'islam, selon des sources proches de l'enquête. Elle résidait depuis six ou sept mois dans un petit pavillon loué dans le quartier avec deux enfants en bas âge, les volets toujours fermés. Sid Ahmed Ghlam y venait le week-end. La femme de 25 ans est «extrêmement discrète, ne faisant pas d'histoire», on ne la voyait «que lorsqu'elle allait chercher ses enfants à l'école», selon une voisine. C'était la seule femme à porter la burqa dans le quartier, ajoute-t-on dans le voisinage.

15h50: Le ministre de l'Intérieur sera ce soir au 20h00 de TF1

C'est ce que vient de confirmer son entourrage à 20 Minutes.

15h30: Pourquoi il n'y pas pas eu d'enquête judiciaire sur le suspect

Sid Ahmed Ghlam qui avait exprimé sur Facebook, «comme des dizaines voire centaines d'autres, son envie de partir en Syrie» pour y mener le djihad, rapporte une source policière. Il était d'ailleurs connu des services de renseignement et faisait l'objet d'une «fiche S» de la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), qui implique une surveillance discrète au nom de la sûreté de l'Etat. Plusieurs membres de son entourage semblent aussi avoir basculé dans l'islam radical. Mais les «vérifications sur l'environnement» de l'étudiant réalisées en 2014 et 2015 n'ont pas révélé d'éléments justifiant une enquête judiciaire, assure le gouvernement.

15h25: «Il payait son loyer normalement, dans les 200 euros par mois»

«C'est la première fois qu'on entend parler de lui depuis qu'il a pris l'appartement, il n'y a eu aucun signalement, il payait son loyer normalement, dans les 200 euros par mois», a décrit une porte-parole du Crous, Constance Blanchard, à propos de  Sid Ahmed Ghlam soupçonné d'avoir planifié un attentat et qui vivait dans la chambre 310. Elle a évoqué une «situation pas évidente» pour les 70 étudiants et le personnel de cette résidence étudiante jaune et grise aux balcons oranges, rue Julie-Victoire Daubié, dans un quartier entièrement rénové.

15h20: «Attentat déjoué». Un agent du renseignement se moque du gouvernement

«C’est un vraiment un coup de chance. Il n’y a pas de quoi s’en féliciter ni de pavoiser», commente auprès de 20 Minutes un agent des services de renseignement, raillant la réaction des autorités sur cet attentat qu’ils ont présenté comme «déjoué». «Que ce serait-il passé si le suspect n’avait pas été blessé?», questionne-t-il.

15h15: Sainte-Julitte et Sainte-Thérèse, les deux églises visées

Selon l'évêque de Créteil, Monseigneur Michel Sentier, interrogé par 20 Minutes, les deux églises de Villejuif visées par un attentat étaient celle de Sainte-Julitte à proximité de la mairie et celle de Sainte-Thérèse.
 

15h10: «La vie du suspect était en jeu»

Selon nos informations, Sid Ahmed Ghlam a été blessé à l’artère fémorale dans la voiture d’Aurélie Châtelain. Cette blessure a déclenché une forte hémorragie et une importante perte de sang. C’est la raison pour laquelle il a appelé au téléphone les secours. «Sa vie était en jeu», a indiqué à 20 Minutes une source policière. Les enquêteurs ne savent toujours pas comment l’homme a pu accidentellement se blesser. L’hypothèse selon laquelle une balle aurait ricoché à l’intérieur de la voiture est avancée. Le suspect était toujours hospitalisé ce mercredi et n’aurait pas encore été entendu par les enquêteurs.

15h05: Le maire de Villejuif annonce des renforts de sécurité

«Des renforts complémentaires à Villejuif pour instaurer un climat de sécurité avec des rondes et des patrouilles», annonce le maire, Frank Le Bohellec.

 

14h32: On connaît le nom du suspect: il s'agit de Sid Ahmed Ghlam

Que sait-on de lui? Réponse par ici.

14h29: Pour les évêques, il ne faut pas céder à la peur

«La situation internationale montre que partout dans le monde les chrétiens sont pris pour cible… ce n'est pas pour autant qu'il faut céder à un climat de peur», assure sur RTL le porte-parole de la conférence des évêques de France. Pour lui, «les églises doivent rester ouvertes, elles sont des lieux d'accueil, chacun doit pouvoir prier dans une église et si nous nous mettons à être suspicieux vis-à-vis de celui qui entre, ça me semblerait tout à fait contraire au message de l'Evangile.»

13h48: Impossible de «mettre un policier devant chaque église»

«En France on avait des profanations, mais on ne pensait pas à un attentat terroriste» contre les églises, indique Mgr Michel Santier, évêque de Créteil, qui évoque son «sentiment de stupeur». Selon lui, «au moins une église» était visée à Villejuif. Pour autant, l'évêque a appelé à «ne pas céder à la peur», estimant impossible de «mettre un policier devant chaque église». «Il y a déjà Vigipirate, qui est censé protéger les églises, mais de façon discrète pour ne pas créer un climat de panique», a dit Mgr Santier.

13h15: Une cellule psychologique pour la résidence étudiante va être mise en place

Selon le Figaro, «le CROUS va mettre en place une cellule psychologique à disposition des étudiants et du personnel de la résidence où l'étudiant interpellé vivait, dans le XIIIe arrondissement de Paris».

13h00: Ce que l'on sait du suspect

Toutes les infos a retrouver dans cet article.

12h45: La petite-amie du suspect interpellée selon ITélé

12h40:«Les chrétiens sont désormais aussi visés»

12h20: Pourquoi viser les églises?

La réponse d'Antoine Basbous

12h02: «Menace terroriste sans équivalent», dit Valls

«Notre pays fait face à une menace terroriste sans équivalent dans le passé par sa nature et son ampleur», a indiqué Manuel Valls à la sortie du conseil des ministres précisant que «les terroristes ciblent la France pour la diviser».

12h00: Le suspect avait disparu en Turquie selon Le Monde
L'homme accusé d'avoir un projet "imminent" d'«attentat» contre «une ou deux églises» était connu des services de renseignement pour ses «velléités de départ en Syrie» pour y rejoindre les rangs jihadistes, selon le ministre de l'Intérieur. D'après les informations du Monde, «le jeune homme avait disparu une semaine en Turquie en février 2015».

11h55: Six attentats déjoués en France depuis l'attentat de Charlie Hebdo

11h50: Ce que l'on sait de cet attentat déjoué résumé en vidéo

11h50: La troublante découverte des enquêteurs
L'ADN de l'étudiant arrêté est aussi retrouvé dans la voiture d'Aurélie Châtelain, une femme de 32 ans du Nord retrouvée morte dimanche matin à Villejuif. Or, c'est dans cette même ville du Val-de-Marne, en banlieue sud de Paris, qu'une ou deux églises étaient visées par le jeune homme, selon une source policière. Selon Bernard Cazeneuve, les investigations ont permis d'établir la présence de l'homme arrêté pour terrorisme à Villejuif, «puis son implication dans le meurtre» d'Aurélie Châtelain. «L'enquête déterminera les raisons du crime commis contre cette jeune femme», a estimé le ministre.

11h45: Comment les policiers sont remontés jusqu’au suspect?
Retrouvez notre article pour tout comprendre à cette arrestation rocambolesque.

11h40: De multiples perquisitions
Plusieurs perquisitions et interpellations ont  été réalisées dans l'entourage de l'étudiant franco-algérien et sa famille, dont certains membres sont acquis à la cause de l'islam radical, selon des sources policières. Lundi, une ou deux perquisitions ont notamment eu lieu à Saint-Dizier (Haute-Marne), dans le quartier sensible du Vert-Bois, en lien avec cette affaire, selon une source policière. L'homme venait y passer des week-end en famille. Mercredi matin, les policiers de la brigade de recherche et d'intervention (BRI) ont bouclé le quartier et arrêté une femme habillée d'une burqa, a constaté un correspondant de l'AFP. Selon des voisins, elle louait un petit pavillon, où elle résidait depuis six, sept mois avec deux enfants en bas âge, les volets toujours fermés. Les policiers ont ouvert la porte du garage à l'aide d'explosifs ou de coups de feu.

11h30: L'arrestation s'est faite dans des circonstances rocambolesques
Selon des sources policières, le jeune homme appelle dimanche peu après 08H00 la police, se disant blessé. Il a en effet reçu une balle dans une jambe, et évoque alors, confusément, un règlement de comptes. Les enquêteurs n'excluent pas qu'il se soit blessé lui-même. Ils remontent les traces de sang et arrivent à son véhicule, où ils découvrent une partie de l'arsenal. Suit une perquisition à son domicile, dans le XIIIe arrondissement de Paris, où la documentation le mettant en cause est trouvée dans son ordinateur. L’homme est placé en garde à vue sur son lit d’hôpital.

11h00: Une attaque d’envergure déjouée
Une attaque d’envergure déjouée contre «une ou deux églises» à Villejuif (Val-de-Marne)a été déjouée par les policiers, a annoncé ce mercredi le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve. Un Franco-Algérien, étudiant en informatique de 24 ans a été arrêté. L'individu est aussi soupçonné d’être impliqué dans le meurtre d’une professeure de fitness dans le Val-de-Marne.