Maine-et-Loire: Le patient d'un hôpital étranglé mortellement

FAITS DIVERS Le centre hospitalier intercommunal (CHI) Lys Hyrôme de Chemillé est réservé à des personnes souffrant de troubles du comportement sévères...

20 Minutes avec agences

— 

La commune de Chemillé dans le Maine-et-Loire
La commune de Chemillé dans le Maine-et-Loire — capture écran Google maps

Un résident de l'unité d'hébergement renforcé de l'hôpital de Chemillé (Maine-et-Loire), âgé de 85 ans, est décédé, ce samedi soir, après avoir été étranglé par un autre patient de cet établissement réservé à des personnes souffrant de troubles du comportement sévères. L’information a été confirmée, ce lundi, par le parquet d’Angers (Maine-et-Loire) et de l'établissement*.

François Touron, procureur de la République adjoint à Angers, explique: «Il est compliqué pour le moment de donner des précisions sur les circonstances et le mobile car l'auteur n'a pas pu être entendu [par un magistrat].» Selon le procureur, l'auteur des faits, âgé de 55 ans a été hospitalisé d'office en service psychiatrique à Cholet après avoir été entendu par la gendarmerie. François Touron souligne que le «témoignage (de l'accusé) prête à caution et son irresponsabilité au sens pénal pourrait être engagée».

Une enquête administrative a été ouverte

Dans un communiqué, la direction du centre hospitalier intercommunal (CHI) de Chemillé a précisé que le drame s'était déroulé aux alentours de 20h30. Celle-ci indique, qu’outre la procédure judiciaire en cours, «une enquête administrative a été mise en place par la direction du centre hospitalier afin d'analyser les circonstances de l'événement». 

La direction et le personnel qui se disent «très affectés par cet événement tragique» ont, dans le communiqué, présenté «leurs sincères condoléances à la famille de la victime et leur soutien à la famille du résident mis en cause». L'établissement salue également «le professionnalisme et le courage des agents de l'hôpital au regard du caractère exceptionnel de l'événement».

*L'unité d'hébergement renforcé (UHR) du centre hospitalier intercommunal Lys Hyrôme (baptisé du nom de deux rivières), basée à Chemillé, dispose de 14 lits. Elle accueille des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou d'une maladie apparentée ayant des troubles du comportement sévères.