Saisie «historique» de cocaïne au large de la Martinique

DROGUE Les douanes françaises ont effectué une saisie d'une quantité de cocaïne estimée à 2,25 tonnes dans un voilier...

20 Minutes avec AFP

— 

Un gendarme regarde, le 27 janvier 2011 à Paris, des articles de contrefacon avant leurs destructions.
Un gendarme regarde, le 27 janvier 2011 à Paris, des articles de contrefacon avant leurs destructions. — JACQUES DEMARTHON / AFP

Les douanes françaises ont effectué une saisie «historique» d'une quantité de cocaïne estimée à 2,25 tonnes mercredi dans un voilier au large de la Martinique, ont annoncé samedi le ministre des Finances Michel Sapin et son collègue du Budget Christian Eckert.

Trois suspects ont été interpellés à bord du voilier, «battant faussement pavillon américain», à environ 200 km au large de la Martinique, ont-ils précisé dans un communiqué. «Selon les premières estimations, les quantités de drogue à bord atteindraient 2,25 tonnes», ajoute le texte.

Parmi les plus importantes jamais réalisées

Les trois suspects sont deux Espagnols et un Vénézuélien, selon un responsable de la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED).

La douane française avait saisi un total de 6,6 tonnes de cocaïne sur toute l'année 2014. La saisie de cocaïne cette semaine compte parmi les plus importantes jamais réalisées. Le record date de novembre 2006, avec une prise de 4,3 tonnes réalisée par la Marine nationale sur un cargo panaméen au large de la Martinique.

L'engagement des unités aéromaritimes douanières salué

L'opération de mercredi dernier, la plus importante saisie de cocaïne réalisée par les douanes, est le fruit d'une enquête de deux ans menée par la DNRED, en lien avec des services espagnols et britanniques.

Dans leur communiqué, Michel Sapin et Christian Eckert «se réjouissent du succès de cette opération témoignant à la fois de la qualité de la coopération internationale en matière de lutte contre les narcotrafics et de la qualité du travail de renseignement effectué par la douane». Ils «saluent l'engagement des unités aéromaritimes douanières dans cette opération difficile et risquée».