VIDEO. Nord-Pas-de-Calais: Un maire fait déverser de la boue sur un campement de Roms

NORD Le Conseil général a, lui, déposé plainte pour accélérer la procédure d’expulsion de cinq familles...

20 Minutes avec agence

— 

Le maire d'Haubourdin a fait déverser de la boue sur un campement rom
Le maire d'Haubourdin a fait déverser de la boue sur un campement rom — Capture d'écran - http://www.lavoixdunord.fr/region/haubourdin-la-municipalite-deverse-de-la-boue-sur-le-ia21b49760n2775199

Après le tollé suscité par les propos d’un syndicat de chauffeurs de bus à Montpellier, une municipalité du Nord-Pas-de-Calais crée de nouveau la polémique. En effet, Bernard Delaby, le maire de Haubourdin (divers droite), a, ce jeudi, fait déverser trois remorques de boues pestilentielles sur un terrain afin de déloger cinq familles d’un camp de Roms, rapporte La Voix du Nord.

«Ils brûlent des câbles, quand ils utilisent des tronçonneuses»

Installés sur le campement en mai 2014, les familles étaient sous le coup d’une procédure d’expulsion, à la suite d'une décision du Tribunal de grande instance de Lille. Toutes devaient quitter les lieux qui appartenaient à la Métropole européenne de Lille (MEL) avant ce 9 avril, dernier délai. Et les familles de s'installer alors sur un autre terrain tout proche, appartenant cette fois au Conseil général.

«Est-ce que vous êtes là le soir, la nuit, quand ils brûlent des câbles, quand ils utilisent des tronçonneuses ? Les enfants ne peuvent pas dormir!», a lâché, ce jeudi dans les colonnes du quotidien du Nord, Bernard Delaby, tentant ici de justifier sa décision.

Les écologistes dénoncent les méthodes de la municipalité

De leurs côtés, les écologistes d'EELV, ont dénoncé «l’attaque inacceptable dont ont été victimes cinq familles Roms près d’Haubourdin». Dans un communiqué, le parti, qui «rappelle que le rôle d’un élu de la République est de garantir le "vivre ensemble" et la protection de ses concitoyens (...) et non d’alimenter une haine caractérisée et inqualifiable envers une quelconque communauté», appelle à «des sanctions» contre le maire.

Alors que, dixit La Voix du Nord, le Conseil général a déposé plainte pour accélérer la procédure d’expulsion des familles de Roms. Des associations prévoient, elles, de venir nettoyer les dégâts ce week-end.