Lutte contre le racisme et l'antisémitisme: 40 mesures et 100 millions d'euros

DISCRIMATIONS Ce plan comprend 40 mesures articulées autour de la justice, d'Internet et de l'éducation...

D.B. avec AFP

— 

Manuel Valls à Matignon le 16/04/2015.
Credit:WITT/SIPA/1504161421
Manuel Valls à Matignon le 16/04/2015. Credit:WITT/SIPA/1504161421 — SIPA

Le Premier ministre, Manuel Valls a annoncé vendredi à Créteil que 100 millions d'euros sur trois ans seraient consacrés au plan de lutte contre le racisme et l'antisémitisme. «Le racisme, l'antisémitisme, la haine des musulmans, des étrangers, l'homophobie augmentent de manière insupportable dans notre pays», a-t-il estimé. Il  a assuré que «les Français juifs ne devaient plus avoir peur d'être juifs» et que «les Français musulmans ne devaient plus avoir honte d'être musulmans».

Ce plan comprend 40 mesures articulées autour de la justice, d'internet et de l'éducation.

Le volet répressif

Comme l'avait voulu François Hollande, les paroles et actes racistes ne relèveront «plus du droit de la presse mais du droit pénal», avec des peines adaptées. «Le caractère aggravant du racisme et de l’antisémitisme pour un délit de droit commun sera en outre inscrit dans le droit pénal», a déclaré le Premier ministre en expliquant qu'une vigilance spéciale serait portée sur les propos tenus sur Internet et les réseaux sociaux. 

Pour ce faire, une unité nationale de lutte contre les contenus illicites, consacrée à la haine sur Internet  sera créée au ministère de l’Intérieur. «Ses objectifs seront clairs: obtenir le retrait de ces contenus, identifier les auteurs et les poursuivre». «La passivité sur Internet, c’est fini», a martelé Manuel Valls.

Le volet éducatif

Plus question de laisser passer des incidents survenus en classe après les attentats de janvier. «Chaque incident devra être porté à la connaissance de la hiérarchie et une solution devra être trouvée», a déclaré Manuel Valls. «Nous devons, enfin, multiplier les actions de médiation par d’autres jeunes :l’éducation par les pairs a prouvé son efficacité», a-t-il poursuivi. Pour sensibiliser les jeunes à la Shoah et  à l'histoire de l'immigration à chaque étape de sa scolarité, tout élève français visitera «un lieu de mémoire», a poursuivi le Premier ministre. Des équipes d’intervention d’urgence, pourront aussi être sollicitées en urgence pour intervenir en soutien des équipes pédagogiques lorsque le climat est tendu. Concernant les incidents qui surviendront sur des terrains sportifs, le gouvernement souhaite agir aussi: «Chaque ligue sportive, chaque club pourra ainsi appeler un numéro vert pour l’aider en cas de difficulté. 1 000 ambassadeurs du sport, spécialement formés à la citoyenneté, la laïcité, la lutte contre les préjugés, seront quant à eux chargés d’intervenir auprès des clubs», a annoncé Manuel Valls.

Le volet communication

La lutte contre le racisme et l’antisémitisme, ayant été déclaré Grande cause nationale 2015, une campagne de communication gouvernementale offensive sera lancée à la mi-2015 et une campagne participative et virale au second semestre 2015.