Beau temps sur le pays: «Non, le week-end ne va pas être décevant»

INTERVIEW Après plusieurs jours de beau temps et de fortes chaleurs, «20 Minutes» et Katia Conte, prévisionniste à Météo France, vous rassurent: tout n'est pas foutu pour ce week-end...

Propos recueillis par Nicolas Bégasse

— 

Grand soleil à Lyon le 12 avril 2015.
Grand soleil à Lyon le 12 avril 2015. — KONRAD K./SIPA

Tout le monde l’a bien remarqué, le temps est au beau fixe sur la métropole depuis plusieurs jours et les températures, très élevées. Comment l’expliquer, est-ce vraiment exceptionnel et est-ce que ça va durer? Autant de questions d’importance que 20 Minutes a posées à Katia Conte, prévisionniste à Météo France.

Vous nous confirmez que pour une mi-avril, il fait très beau et très chaud?

Ces derniers jours, la situation est très estivale, oui, avec des températures remarquables. On a fréquemment dépassé les 30°C en Aquitaine, essentiellement en Gironde et vers Angoulême. Les températures étaient très excédentaires par rapport aux normales de saison, et Lège-Cap-Ferret a battu un record de température mensuelle qui datait du 22 avril 1893. En moyenne, sur tout l’Hexagone, les températures sont de 10°C à 12°C au-dessus des normales, dignes d’un mois de juillet ou août.

Carte de Météo France des températures maximales pour le 14 avril 2015

Comment expliquer un temps pareil?

D’abord, le ciel est très dégagé, en raison d’un axe de dorsale qui s’étale du Maghreb jusqu’à l’Italie en passant par la France. En gros, il y a en altitude une haute pression associée à de l’air très chaud qui stabilise la masse d’air et empêche la formation de nuages. Ensuite, en basse couche, on a un anticyclone situé exactement sur le pays, et là encore sur le Maghreb et l’Italie. En tournant dans le sens des aiguilles d’une montre, il véhicule sur la France un flux de sud qui fait remonter la masse d’air en provenance du Maghreb. On a donc un temps calme et ensoleillé, combiné à cette remontée d’air chaud.

Le temps était quand même plus frais du côté de Nice…

Dans le Sud-Est on est tout de même 1°C à 2°C au-dessus des normales de saison. Cette moindre chaleur était due au fait qu’en cours de matinée des nuages bas côtiers, et le vent d’autan, ont limité le réchauffement -même si le soleil était présent dès le matin.

Ça va durer?

Il y a en ce moment au-dessus de l’Espagne un minimum dépressionnaire, une sorte de creux dans lequel on a des basses pressions, et donc un air plus froid. Cet air froid va rencontrer l’air chaud qui s’est accumulé ces derniers jours, surtout dans le Sud-Ouest, et les masses d’air vont entrer en conflit. Ça va créer de l’instabilité, donc des pluies et des orages. Ça provoque d’ailleurs déjà des averses en Espagne, et dès ce mercredi soir il va y avoir des petites ondées sur le relief pyrénéen.

Le temps va donc se dégrader jeudi

Jeudi en matinée, les averses vont gagner le Pays basque, les Landes, voire le Midi toulousain et au fil des heures elles vont atteindre le Massif central, le Limousin et le Poitou, avec des orages qui vont s’intensifier au fil des heures.

Se dirige-t-on vers un week-end décevant?

Non, le week-end ne sera pas décevant. Mis à part vendredi, on a de nouveau des hautes pressions qui arriveront des îles britanniques. Le temps sera sec, mais plus frais –les températures vont baisser, mais elles resteront proches des normales de saison, en tout cas elles ne passeront pas en dessous. Pour samedi, il fera beau mais frais, même si dans le Sud-Ouest ça restera moins sympa, et aussi dans le Sud-Est dimanche. Pour les destinations du week-end, on privilégiera donc le nord, où il fera beau, même si un petit vent pas très agréable rafraîchira l’atmosphère.