Gard: Trois ans de prison pour l'escroc du Bon Coin

JUSTICE Il encaissait l'argent sans envoyer les biens. Des dizaines de victimes déjà connues...

20 Minutes avec agence
— 
Le logo du site internet leboncoin.fr
Le logo du site internet leboncoin.fr — Lionel Bonaventure AFP

L'escroquerie de Karim, jeune habitant d'Uzès (Gard) de 23 ans, a pris fin voici dix jours, au tribunal d'Alès. Depuis 2010, celui qui se faisait passer pour le gérant de nombreuses sociétés a réussi à tromper la vigilance de dizaines de clients du site Le Bon Coin, à qui il répondait à des demandes de livraison, encaissait l'argent, mais bien entendu sans livrer les biens promis.

Karim a ainsi monté une arnaque à l'échelle nationale, certains internautes d'outre-mer ayant même été victimes de ses manipulations, révèle Le Midi Libre.

Révéler les failles du Bon Coin

Il semblerait aussi que toutes les victimes du fraudeur ne se soient pas encore fait connaître, la liste de plaignants s'étant agrandie de semaines en semaines depuis la révélation de l'affaire.

Jugé à deux reprises, Karim a été condamné à deux ans puis un an de prison supplémentaire, ainsi qu'à dédommager la trentaine de plaignants à hauteur de 11.600 euros. La défense de l'escroc s'appuyait notamment sur le fait que ses infractions avaient permis de révéler les failles du Bon Coin. Un discours visiblement insuffisant.