Crash d'un A320 de Germanwings: Questions autour d'une mystérieuse vidéo tournée dans l'avion

ENQUETE Paris-Match confirme que son journaliste a bien visualisé cette vidéo, mais ne l'a pas en sa possession...

20 Minutes avec AFP

— 

Les gendarmes pendant les recherches sur les lieux du crash de l'A320 de la Germanwings.
Les gendarmes pendant les recherches sur les lieux du crash de l'A320 de la Germanwings. — SIPA

Imbroglio autour d'une vidéo que Paris-Match et Bild ont évoqué mardi soir, tournée au smartphone qui dévoile les derniers instants du crash de l'A320 de la Germanwings. Et qui prouve que les passagers avaient conscience que l'avion allait s'écraser. On entendrait dans cet enregistrement les cris des passagers et «Mon Dieu», en plusieurs langues. Ces images, Paris-Match assure les avoir visionnées et qu'une source près de l'enquête aurait retrouvé l'enregistrement dans les décombres. Un journaliste de Paris Match a déclaré ce mercredi à l'AFP avoir «pu visualiser» la vidéo mais Paris Match «ne la détient pas»

Une information «fausse» pour le gendarmes

Mais dès mardi soir, un premier doute se fait jour. En effet, la gendarmerie dément cette information. Ces affirmations sont «complètement fausses», a réagi le lieutenant-colonel Jean-Marc Ménichini, de la gendarmerie française, interrogé par CNN. Il a précisé que les téléphones mobiles collectés sur le site du crash n'avaient pas été «encore exploités» par les enquêteurs. Des téléphones qui devraient être envoyés pour analyse à l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale à Rosny-sous-Bois, près de Paris, a précisé le lieutenant-colonel Ménichini.

Démenti du procureur

Ce mercredi, nouveau démenti, de la part du procureur cette fois. Il assure que cette fameuse vidéo ne figure pas «en l'état actuel» à l'enquête. Si quelqu'un possède une vidéo du crash, il «se doit de la remettre» aux enquêteurs, ajoute-t-il dans un communiqué. 

«Je ne possède pas cette vidéo»

Mais Paris Match persiste. Paris-Match «ne possède pas» de vidéo prise dans l'avion A320 de Germanwings, mais en a «visualisé» une, affirme mercredi dans une interview filmée le journaliste qui en a rendu compte dans l'hebdomadaire.

«Je ne possède pas cette vidéo», affirme-t-il dans cet entretien, mis en ligne sur le site internet de Paris-Match. «C'est un passager qui filme de l'arrière de l'avion, précise-t-il, ajoutant que cette vidéo «n'apporte rien à l'enquête». Régis Le Sommier,  grand reporter et directeur adjoint de l'hebdomadaire assure à USA Today :  «Nous avons vérifié et enquêté sur cette vidéo et nous sommes plutôt sûrs de notre source, qui est une source proche de l’équipe qui enquête.» Il précise que l’image est mauvaise mais que «le son ne laisse pas de doute que les passagers savent ce qu’il se passe et ce qu’il va se passer »