Directeur d'école accusé de viols: Le père d'une victime veut porter plainte contre l'Etat

FAITS DIVERS Alors que les plaintes des parents de victimes de ce directeur d'école se multiplent, ce père s'en prend au ministère de l'Education...

O. G.

— 

Une marche silencieuse sans slogan ni banderole, organisee par un collectif de parents d'eleves, en soutien aux enfants de l'ecole de Villefontaine, en Isre, victimes presumees de viols par le directeur de l'etablissement.
Villefontaine, (Isere) FRANCE-28/03/2015.
/FAYOLLE_100209/Credit:FAYOLLE PASCAL/SIPA/1503301010
Une marche silencieuse sans slogan ni banderole, organisee par un collectif de parents d'eleves, en soutien aux enfants de l'ecole de Villefontaine, en Isre, victimes presumees de viols par le directeur de l'etablissement. Villefontaine, (Isere) FRANCE-28/03/2015. /FAYOLLE_100209/Credit:FAYOLLE PASCAL/SIPA/1503301010 — SIPA

Après les révélations, les sanctions. Mardi, la ministre de l'Education a annoncé que le directeur de l'école de Villefontaine (Isère) accusé de viols était révoqué à vie. Insuffisant pour certains parents choqués par ce fait divers. Selon les informations de RTL, Sébastien Lopez, le père d'une victime a décidé de déposer plainte «contre le ministère de l'Éducation nationale (...) et contre l'État». Ce père de famille a déjà déposé plainte contre le directeur de l'école de sa fille et l'Éducation nationale.

«Des défaillances et sans doute des fautes»

Le Premier ministre Manuel Valls a estimé qu'il y avait eu «des défaillances et sans doute des fautes» après les révélations sur des viols présumés d'élèves commis par un directeur d'école de Villefontaine (Isère), dimanche à Evry.

Les plaintes se multiplient

Les parents d’élèves, se sont regroupés en  collectif, pour «s’organiser judiciairement». Neuf  plaintes concernant deux garçons et sept filles de 6 à 7 ans, scolarisés dans la classe de CP du directeur, ont été pour le moment été enregistrées par la justice. Depuis jeudi, les plaintes de 14 autres parents d'élèves, dont certains ne sont pas scolarisés dans cette école, sont en cours de recueil par les enquêteurs.