VIDEO. Viols présumés à Villefontaine: Le directeur d'école révoqué de l'Education nationale

SOCIETE La ministre de l'Education nationale l’a annoncé ce mardi matin sur France Bleu Isère…

C.P.

— 

L'école de Villefontaine "Le Mas de la Raz" où enseignait le directeur soupçonné de viols, le 24 mars 2015
L'école de Villefontaine "Le Mas de la Raz" où enseignait le directeur soupçonné de viols, le 24 mars 2015 — Philippe Desmazes AFP

Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l'Education nationale, a annoncé ce mardi sur France Bleu Isère, la révocation du directeur d'école de Villefontaine (Isère) mis en examen pour viols et agressions sexuelles sur mineurs

«Dysfonctionnement»

Samedi, dans une interview au Parisien, la ministre de l'Education nationale avait promis de faire le nécessaire pour que ce drame ne puisse pas se reproduire, reconnaissant «il y [avait] eu un dysfonctionnement» dans le suivi de cet enseignant soupçonné de viol dans une école de Villefontaine (Isère).


«Il semblerait que l'Education nationale n'ait pas été informée de cette condamnation», explique la ministre.»Il a été condamné en juin 2008, juste avant les vacances scolaires. A cette date, il avait obtenu un changement d'académie et il s'est aussitôt mis en congé parental, puis en arrêt maladie jusqu'en février 2011. Et quand il a repris ses fonctions, il a changé d'école tous les ans», détaille-t-elle.

14 plaintes supplémentaires en cours

Une enquête administrative conjointe avec le ministère de la Justice a été lancée «On attend le premier rapport d'ici un mois», explique Najat Vallaud-Belkacem. Mis en examen pour viols et agressions sexuelles sur mineurs, l'homme a entièrement reconnu les faits mardi.

Les parents d’élèves, se sont regroupés en  collectif, pour «s’organiser judiciairement». Neuf  plaintes concernant deux garçons et sept filles de 6 à 7 ans, scolarisés dans la classe de CP du directeur, ont été pour le moment été enregistrées par la justice. Depuis jeudi, les plaintes de 14 autres parents d'élèves, dont certains ne sont pas scolarisés dans cette école, sont en cours de recueil par les enquêteurs.