Travail: Le collègue râleur, cette énorme plaie

SONDAGE Ce collègue râleur dérange plus que le collègue à l'hygiène douteuse...  

M.P.

— 

Illustration vie de bureau.
Illustration vie de bureau. — SUPERSTOCK/SIPA

«Il fait trop chaud dans les bureaux», ou «trop froid». Nadine «n’est quand même pas la plus compétente», «le directeur est un peu tire-au-flanc», «c'est encore moi qui ai rangé après le pot». Oui, tout le monde a un ou une collègue qui passe son temps à râler au bureau... et cette tendance à râler est le premier cauchemar des salariés selon un sondage OpinionWay* pour Monster.

Grosse mansuétude pour les blagues nulles

Juste après ces 36% de sondés qui désignent le collègue râleur comme la pire plaie possible pour un collègue, arrive le manque d'hygiène (30%).

Viennent ensuite le fait de parler trop fort (10%), d'étaler sa vie privée (8%), de se montrer trop curieux (7%) ou encore de raconter des blagues nulles (2%).

*Le sondage a été réalisé en ligne du 27 au 29 janvier auprès d'un échantillon représentatif de 1.074 salariés.