Crash d'un avion A320: Pour un expert, «la piste terroriste tient la corde»

FAITS DIVERS Selon lui, cette hypothèse s’est renforcée avec les dernières révélations…

W.M.

— 

Sur la zone du crash de l'A320 de Germanwings, le 25 mars 2015.
Sur la zone du crash de l'A320 de Germanwings, le 25 mars 2015. — Laurent Cipriani/AP/SIPA

Les experts en aéronautique se succèdent. Les théories aussi. Le spécialiste en aéronautique Michel Polacco croit à «un acte politique», a-t-il indiqué à Nice Matin.

Mercredi, il évoquait dans les colonnes du quotidien local «l’hypothèse de la main du diable».

Chagrin d’amour?

Ce jeudi, il insiste. «Il est bien possible qu’on ait affaire à quelqu’un qui a fait un cursus du type 11-Septembre. Ces terroristes avaient passé deux ans dans les écoles de pilotage américaines -un très bon circuit-, comme celui-ci du reste. Il préparait son coup depuis longtemps», affirme-t-il ce jeudi.

Selon lui, aucune piste ne doit être écartée: chagrin d’amour, misère sociale… «La piste fondamentaliste, terroriste, ne doit pas être éliminée, loin de là. Pour moi, elle tient même la corde.»