Crash d'un avion A320: Comment verrouille-t-on un cockpit?

AVION Un des deux pilotes a quitté la salle de pilotage et n'a jamais pu y retourner..

Nicolas Bégasse

— 

Illustration: un cockpit d'avion.
Illustration: un cockpit d'avion. — LM Otero/AP/SIPA

L’attention se tourne vers le fonctionnement du cockpit. Le New York Times et l’AFP ont révélé une partie des sons entendus dans le cockpit avant la descente de l’avion et pendant le crash dans les Alpes survenu mardi. Il apparaît en effet qu’un des deux pilotes ait quitté la salle de pilotage et n’ait jamais pu y retourner, tambourinant sur la porte et essayant même de la défoncer. Pourquoi n’a-t-il pu y entrer? Que faisait l’autre pilote resté à l’intérieur? 20 Minutes vous dit tout.

>> Suivez en direct tous les événements de la journée, deux jours après le crash d’un avion Germanwings dans les Alpes

Qui a droit d’entrer dans un cockpit?

Le cockpit est installé à l’avant de l’appareil, où toutes les décisions de vol sont prises. Il s’agit donc d’une pièce très sécurisée, dans laquelle on n’entre que si l’on montre patte blanche. Par défaut, l’unique porte d’accès, blindée, est verrouillée et seules les personnes présentes dans le cockpit peuvent autoriser son ouverture. N’importe qui peut donc entrer, pourvu que quelqu’un à l’intérieur soit d’accord.

Que se passe-t-il quand quelqu’un veut entrer dans le cockpit?

Après les attentats du 11 septembre 2001, les règles d’accès au cockpit ont été renforcées. En 2002, «dans le contexte de l’après-11-Septembre», précise Airbus à 20 Minutes, une vidéo a été réalisée expliquant le fonctionnement des nouvelles portes de cockpit renforcées.

Pour entrer dans un cockpit, il faut appeler les pilotes avec un interphone, puis appuyer sur un bouton du digicode installé près de la porte. Le pilote, à l’aide de caméras placées près du poste de pilotage, peut voir qui se tient derrière la porte. Il maintient ensuite quelques secondes une petite manette en position «déverrouillé», et le verrou électromagnétique est désactivé. La porte ne peut pas s’ouvrir sans cette action du pilote.

Et si le pilote est en incapacité d'ouvrir?

Malaise, AVC ou autre, le pilote resté seul dans son cockpit peut tomber inconscient. Dans ce cas, les autres membres de l'équipage possèdent un code pour entrer dans le cockpit. Tapé sur le digicode, il active pendant 30 secondes plusieurs signaux à l’intérieur du cockpit prévenant de l’ouverture imminente de la porte. Sans réaction du pilote et au bout de ce délai, les personnes à l’extérieur ont cinq secondes pour ouvrir la porte et entrer dans le cockpit. Cependant, au cours de ces 30 secondes, la personne restée à l’intérieur peut appuyer sur un bouton pour empêcher toute ouverture de la porte. Par ailleurs, la porte peut aussi être fermée par un verrou mécanique, actionné manuellement par le pilote –qui a interdiction de le faire s’il se trouve seul dans le poste.

Ne peut-on entrer de force?

Non, depuis le 11-Septembre le cockpit est devenu un véritable coffre-fort. La hache qui permettrait de défoncer la porte se trouve désormais à l’intérieur et non plus à l’extérieur, et selon la vidéo d’Airbus, une trappe servant de sortie de secours est présente dans le poste de pilotage, mais ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. En essayant de défoncer la porte, le pilote de l’A320 de Germanwings resté à l’extérieur du cockpit savait donc que ses tentatives étaient vaines.