Eclipse solaire: Cinq idées reçues passées au crible

SCIENCES «20 Minutes» fait le point sur le phénomène des éclipses solaires...

Céline Boff

— 

Un homme regarde l'éclipse solaire partielle à travers des lunettes de protection, le 20 mars 2015, à Strasbourg
Un homme regarde l'éclipse solaire partielle à travers des lunettes de protection, le 20 mars 2015, à Strasbourg — Frederick Florin AFP

A chaque éclipse solaire, les mêmes questions reviennent. Les mêmes idées reçues aussi. 20 Minutes passe en revue cinq d’entre elles.

Idée reçue n°1: C’est un phénomène dangereux

Les éclipses ont longtemps été perçues comme des événements annonciateurs de catastrophes. Même si les scientifiques sont désormais en mesure d’expliquer et même de prévoir ce phénomène, les craintes demeurent. Ainsi, certains pensaient que l’éclipse solaire du 11 août 1999 entraînerait la fin du monde. C’était le cas du couturier Paco Rabanne. L’homme avait même rédigé un ouvrage pour l’occasion, intitulé 1999: Le feu du ciel, dans lequel il prévoyait que la station spatiale Mir s’écrase sur la Terre. Force est de constater que le monde est toujours là. Et si Mir a bien disparu, c’est parce qu’elle a été détruite volontairement en 2001. En revanche, observer une éclipse sans lunettes de protection spéciales est effectivement très dangereux pour les yeux.

Idée reçue n°2: L’éclipse fait chuter la température

Ce vendredi matin, le Soleil a été éclipsé par la Lune à plus de 80% dans le Nord-Ouest de la France et à 78% à Paris, entraînant de fait une baisse du rayonnement solaire et donc de la température. «Comme la température de l’air diminue, l’humidité relative, qui mesure la proximité de la condensation, augmente», ajoute le site Meteo-Paris. En 1999, l’éclipse solaire avait fait baisser la température de 1 à 3°C dans plusieurs villes françaises. Cette fois-ci, alors que l’éclipse se produit en hiver, les ménages ont pu être tentés de mettre un peu plus de chauffage. Powermetrix, société spécialisée dans les études sur la consommation d'énergie, estimait que «la consommation supplémentaire des ménages pourrait atteindre, vers 11h du matin, près de 1.000 mégawatts, soit l'équivalent d'un réacteur nucléaire supplémentaire».

Idée reçue n°3: L’éclipse déclenche les accouchements

Sur les forums, nombre de futures mamans s’inquiètent: l’éclipse du 20 mars les fera-t-elle accoucher avant terme? Qu’elles se rassurent, la réponse est non. «Cette idée est parfaitement ridicule», réagissent les obstétriciens, qui assurent que le nombre d’accouchements ne progresse pas pendant les éclipses. Le site Magicmaman a rédigé un article sur l’influence du cycle lunaire et il est formel: «D’après l’ensemble des études réalisées sur le sujet, la lune ne joue aucun rôle dans les naissances». Pourtant, les craintes demeurent à travers le monde. Notamment en Inde, où l’on recommande aux femmes enceintes de rester chez elles pendant les éclipses.

Idée reçue n°4 : Les animaux changent de comportement

C’est vrai. Plusieurs études démontrent que les éclipses solaires peuvent réveiller les animaux nocturnes, en particulier les oiseaux de nuit. «Il n’est pas improbable d’entendre une chouette hululer à 10 heures du matin», explique Paris Match. A l’inverse, la plupart des animaux diurnes vont subitement se taire et cesser de bouger. Avant même que les éclipses débutent, certaines espèces d’oiseaux vont subitement rejoindre les abris où elles passent habituellement la nuit. Mais ce n’est pas le cas de toutes les espèces: les pigeons, par exemple, semblent peu sensibles au phénomène. A l’inverse, les écureuils deviennent quasiment hystériques, multipliant les déplacements aussi inutiles que désordonnés.

Idée reçue n°5: L’éclipse provoque des marées

Ce n’est pas l’éclipse qui provoque la marée, mais c’est l'alignement Terre-Lune-Soleil qui est à l’origine des deux phénomènes. Une grande marée se produit en effet lorsque la Lune et le Soleil sont alignés: ils conjuguent leurs efforts gravitationnels pour déplacer les masses d’eaux océaniques. Et cette marée devient exceptionnelle si la Lune est au plus proche de la Terre, comme c’est le cas en ce jour de l’équinoxe de printemps. Le 21 mars aura effet lieu une marée dite «du siècle», qui se reproduit en fait tous les 18 ans environ, sur le littoral français mais aussi au Canada ou en Australie.

>>>Revivez l'éclipse du 20 mars en vidéo