Près de 200.000 détecteurs de fumée défectueux saisis en 2014

SECURITE Avec l'obligation d'installer des détecteurs de fumée dans les logements, d'énormes quantités ont été importées...

N.Beu. avec AFP

— 

A compter du 8 mars, tous les logements doivent être pourvus d'un détecteur de fumée
A compter du 8 mars, tous les logements doivent être pourvus d'un détecteur de fumée — Philippe Huguen AFP

La France a eu chaud. En 2014, pas moins de 182.000 détecteurs de fumée importés en France et présentant des anomalies ont été saisis, dont la moitié au port du Havre, a-t-on appris mardi auprès de la direction régionale des douanes du port normand.

«Ces anomalies allaient de la simple absence de marquage à des problèmes techniques plus importants», a-t-on précisé. Avec l'obligation d'installer des détecteurs de fumée dans les logements, entrée en vigueur le 8 mars, les importateurs ont dû faire venir d'énormes quantités de ces appareils en France. La plupart sont fabriqués en Chine. Sur les 182.000 appareils défectueux saisis, 90.000 l'ont été au Havre (Seine-Maritime), premier port français pour le trafic de conteneurs.

L'arrivée d'appareils défectueux s'est poursuivie en ce début d'année. Vendredi, 3.100 appareils ont à nouveau été saisis. «Ils n'avaient pas de marquage et quand ils se déclenchaient c'était avec un laps de temps trop long et à un niveau sonore trop faible, inférieur à 85 décibels», ont indiqué les douanes du Havre. Les détecteurs entrant en France doivent avoir obligatoirement le marquage CE sur la boîte et l'appareil. Mais cette norme étant facile à obtenir, les spécialistes recommandent d'acheter des appareils ayant également la marque NF. Sur les trois principales marques vendues sur le marché français (80% du marché), une seule est fabriquée en France. Des marques américaines, leaders sur le marché mondial, font fabriquer leurs produits en Chine mais dans leurs propres usines.