Le profil type des vacances des Français en 2015

Consommation Le budget vacances sera néanmoins moins important que les années passées...

Laure Cometti

— 

Des baigneurs sur une plage à Quiberon, dans le Morbihan. Six Français sur 10 privilégient les destinations du littoral pour leurs vacances.
Des baigneurs sur une plage à Quiberon, dans le Morbihan. Six Français sur 10 privilégient les destinations du littoral pour leurs vacances. — SALOM-GOMIS SEBASTIEN/SIPA

63 % des foyers français prévoient de partir en vacances en 2015, selon une étude publiée vendredi par le cabinet Protourisme. Ils étaient 60 % en 2014. Le budget moyen des vacanciers est néanmoins en légère baisse (- 5 %). Voici les 6 points-clés de cette enquête réalisée auprès de 3.000 personnes entre le 3 et le 11 février.

Les intentions de départ sont en hausse, même chez les catégories moins favorisées

63 % des personnes interrogées par Protourisme vont partir en vacances en 2015. A l’échelle du pays, cela représente  41,8 millions de Français (adultes et enfants), soit 2,8 millions de plus qu’en 2014. La tendance se confirme aussi pour la période estivale : 46 % des sondés prévoient de partir en vacances en juillet-août 2015, contre 42 % en 2014.

Cette augmentation est principalement portée par les classes moyennes, les provinciaux et périurbains et les retraités qui reprennent la route des vacances.

Un budget moyen en baisse

L’augmentation des départs en vacances dans les catégories moins aisées fait légèrement baisser la moyenne du budget vacances total, à 1.979 euros par foyer, contre 2.078 euros l’an dernier (- 4,8 %). Le budget été est également réduit, il passe de 1.312 euros à 1.273 euros (- 3 %).

«Consommation touristique de crise»

Les Français privilégient les hébergements gratuits, en partant chez leurs parents, amis, ou dans leur résidence secondaire. En revanche, 43 % des sondés solliciteront l’hébergement marchand, un chiffre stable par rapport à l’an dernier, alors que le pourcentage de partants est en hausse. Dans la même perspective, 80 % des Français prévoient d’utiliser leur propre véhicule pour se rendre sur leur lieu de vacances. «On reste dans un phénomène de consommation touristique de crise», analyse Didier Arino, directeur de Protourisme.

La Bretagne détrône l’Aquitaine

La Bretagne monte sur le podium des destinations hexagonales préférées des Français. En troisième place, derrière la région PACA et le Languedoc-Roussillon, elle détrône l’Aquitaine.

Le trio de tête Espagne, Italie et Grèce reste inchangé

Question de budget, la part les séjours à l’étranger est en baisse. 27 % des Français comptent traverser les frontières pour leurs vacances, soit 7 millions d’individus. Sans surprise, le top 3 des pays privilégiés par les Français reste inchangé. L’Espagne, l’Italie et la Grèce renforcent même leur part de marché, au détriment d’autres destinations étrangères, notamment du Maghreb.

Center Park, Voyage privé et Club Med, et Airbnb font rêver les Français

Club Med, Center Park et Gîte de France sont les marques les mieux connues des sondés. Un trio de tête assez différencié, le premier propose des séjours en villages vacances, le second des resorts et le troisième des locations. Quand aux enseignes auxquelles les sondés aimeraient faire appel s’ils le pouvaient, le quatuor de tête est composé de Center Park, Club Med,  Voyage privé et le nouvel entrant Airbnb.

Après deux années moroses marquées par la perte cumulée de 10 millions de nuitées, les opérateurs du tourisme espèrent retrouver le chemin de la croissance. Si cette étude n’apporte pas de mauvais présages, certains facteurs peuvent encore changer la donne d’ici la fin de l’année. Selon Protourisme, 11 millions de Français n’ont toujours pas tranché sur la question du départ en vacances. L’enquête montre que les Français sont sensibles à la météo (un critère déterminant pour 45 % des sondés) et aux promotions (21 %) quand il s’agit de planifier leurs vacances.