Etouffement, noyade, intoxication... Connaissez-vous les gestes qui sauvent?

PREVENTION Découvrez les bons gestes à adopter si vous êtes témoin d'un accident...

Céline Boff

— 

Illustration d'une formation au massage cardiaque
Illustration d'une formation au massage cardiaque — CHAUVEAU NICOLAS/SIPA

Connaissez-vous les gestes qui sauvent? D’après un sondage réalisé par YouGov pour 20 Minutes, à peine plus d’un citoyen sur deux (56,3%) a été initié aux gestes de premiers secours, contre 74% en Allemagne et plus de 90% dans certains pays anglo-saxons. Vous êtes confrontés à une situation d’urgence? Voici les bons réflexes à acquérir. Et vous pouvez les retrouver par ici, via un jeu proposé gratuitement par la Croix-Rouge

La personne est victime d’un étouffement

Basculez le buste de la personne vers l’avant et donnez-lui cinq tapes dans le dos avec le plat de votre main. Si la victime s’étouffe encore, prenez-la dans vos bras, son dos contre votre torse. Passer votre poing, paume de la main vers l’intérieur, au creux de son estomac, au-dessus du nombril et sous les côtes. Placez votre seconde main sur la première. Exercez alors une pression violente se dirigeant à la fois vers vous et vers le haut du corps de la victime, jusqu’à ce que l’objet obstruant les voies respiratoires soit rejeté. Appelez les secours (composez le 15, le 18 ou le 112).

La personne est victime d’une noyade

Sortez la victime de l’eau, allongez-la sur le dos et faites appeler les secours. Si la personne ne respire pas, commencez le bouche-à-bouche: vous devez pratiquer cinq insufflations. Puis passez au massage cardiaque, soit 30 compressions thoraciques. Renouvelez ensuite le bouche-à-bouche, mais cette fois-ci en vous limitant à deux insufflations, puis reprenez le massage cardiaque pour 30 compressions. Vous devez alterner massage cardiaque et bouche-à-bouche jusqu’à l’arrivée des secours –sauf si la victime reprend connaissance.

La personne est victime d’une intoxication 

Essayez de trouver ce qu’elle a ingéré et appelez immédiatement les secours. Restez le plus calme possible afin de bien leur lire l’étiquette. Surtout, ne faites pas vomir la victime, ne lui donnez pas non plus à boire. Attendez que les secours arrivent.

La personne est victime d’une hémorragie

Appuyez votre main sur la blessure afin d’empêcher le sang de couler, puis allongez la victime. Réalisez alors un pansement compressif: l’objectif est de comprimer la blessure pour que le saignement s’arrête ou diminue. Appelez les secours. Ne donnez pas à boire à la victime, même si elle le réclame.

La personne est victime d’une électrocution

Avant tout, sécurisez la zone en coupant l’électricité. Approchez-vous de la victime et vérifiez son souffle. Si elle ne respire pas, appelez immédiatement les secours. Commencez ensuite le massage cardiaque, soit 100 compressions thoraciques par minute. Mettez en place le défibrillateur si vous le pouvez, suivez les instructions, puis reprenez le massage cardiaque jusqu’à l’arrivée des secours.