La mortalité hivernale en hausse de 19% à cause de la grippe

SANTE Selon l'Institut de veille sanitaire, 10.200 décès supplémentaires sont intervenus cet hiver à cause de l'épidémie de grippe...

V.V. avec AFP

— 

Illustration d'un couple français malade de la grippe, en attendant une vaccination.
Illustration d'un couple français malade de la grippe, en attendant une vaccination. — LIONEL CIRONNEAU/AP/SIPA

Quelque 10.200 décès supplémentaires sont survenus depuis mi-janvier, notamment à cause de de la forte épidémie de grippe cet hiver, selon une nouvelle estimation publiée mercredi par l'Institut de veille sanitaire (InVS).

Grippe: Cinq conseils pour éviter de tomber malade

Alors que l'épidémie de grippe n'est pas encore terminée, la surmortalité hivernale a déjà atteint le niveau observé lors des hivers 2008-2009 et 2012-13 avec, à chaque fois, environ 10.000 décès supplémentaires, a expliqué Daniel Lévy-Bruhl, épidémiologiste à l'InVS.

La mortalité hivernale en hausse de 19%

«Sans être exceptionnelle, c'est une épidémie de grippe importante», avec 2,8 millions de cas depuis mi-janvier, a-t-il ajouté. «Depuis le début de l'épidémie de grippe (mi-janvier), la mortalité hivernale, toutes causes confondues, est supérieure de 19% à la mortalité hivernale attendue, calculée à partir des huit années précédentes», précise l'InVS.

Le plan Orsan, un remède efficace contre la grippe

Selon l'InVS, cette surmortalité concerne plus particulièrement les plus de 65 ans et touche l'ensemble des régions. Mi-février, Marisol Touraine, la ministre de la Santé avait annoncé le déclenchement du plan Orsan afin de désengorger les hôpitaux submergés par les cas de grippe.