VIDEO. Crash en Argentine: Une faute de pilotage à l'origine du drame?

TELE-REALITE Alors que des experts français sont attendus ce mercredi sur les lieux de la collision des hélicoptères qui a couté la vie à dix personnes, le PDG de la société de production est revenu sur les circonstances du drame...

Delphine Bancaud

— 

Les restes d'un hélicoptère après un crash en Argentine sur le tournage de l'émission de TF1 «Dropped», le 9 mars 2015.
Les restes d'un hélicoptère après un crash en Argentine sur le tournage de l'émission de TF1 «Dropped», le 9 mars 2015. — J.ALAMO/AP/SIPA

Plus de 24 heures après le drame, les questions sur les conditions de tournage de l’émission Dropped, lors de laquelle dix personnes ont péri, commencent à affluer.

Alors que des experts français sont attendus ce mercredi à Villa Castelli, dans le nord-ouest de l'Argentine, sur les lieux de la collision des hélicoptères, Franck Firmin-Guion, le PDG de la société ALP, qui produisait l’émission, a affirmé ce mardi sur TF1, que toutes les consignes de sécurité avaient été prises pour assurer les déplacements en hélicoptère des équipes de tournage et des sportifs.

Les deux hélicoptères, «de type Ecureuil B3», sont selon lui parmi les appareils «les plus performants au monde en milieu montagneux». «Ils appartenaient au gouverneur de la région et étaient en bon état», a-t-il ajouté.

Le point sur l'enquête?

Des pilotes «chevronnés»

Quant aux pilotes, ils étaient selon «extrêmement chevronnés», ayant chacun 30 ans d'expérience et servi «pendant le conflit des Malouines», a précisé Franck Firmin-Guion. En outre, la production avait envoyé sur place un coordinateur logistique et sécurité qui avait déjà encadré l'édition suédoise de l'émission.

Reste à savoir ce qui s’est passé au moment du drame. Les deux hélicoptères ont décollé à 17h heure locale (21h à Paris). Dans le premier appareil se trouvaient les sportifs et un cameraman. Dans le second siégeait équipe technique «qui filmait le premier hélicoptère», a précisé le PDG d »ALP. «L’un des deux a dévié de sa trajectoire et a percuté le deuxième.(…) nous ne savons pas pourquoi», a-t-il indiqué, en précisant que toutes les images dont il disposait seraient fournies aux enquêteurs. Pour l’heure, selon beaucoup d'experts aéronautiques, une faute de pilotage serait à l'origine du drame, le pilote ayant pu avoir un moment d'inadvertance. Une hypothèse sur laquelle travailleront les experts.