L'apprentissage d'une deuxième langue pourrait démarrer en 5 eme

EDUCATION Cette mesure devrait figurer dans la réforme du collège que la ministre de l’Education, Najat Vallaud-Belkacem, présentera mercredi en Conseil des ministres ...

D.B.

— 

French Education Minister Najat Vallaud-Belkacem attends a meeting with teenagers to talk about violence and cyberharassment at the Pierre de Ronsard school. Paris, FRANCE - 06/02/2015./CHAMUSSY_lcham009/Credit:CHAMUSSY/SIPA/1502061624
French Education Minister Najat Vallaud-Belkacem attends a meeting with teenagers to talk about violence and cyberharassment at the Pierre de Ronsard school. Paris, FRANCE - 06/02/2015./CHAMUSSY_lcham009/Credit:CHAMUSSY/SIPA/1502061624 — SIPA

Pour bien maîtriser une langue, il faut commencer à l'apprendre le plus tôt possible. Forte de cette certitude, la ministre de l’Education, Najat Vallaud-Belkacem, devrait annoncer mercredi lors de la présentation de la réforme du collège en Conseil des ministres, que l’apprentissage d’une deuxième langue commencera plus tôt dans le cursus. D’après plusieurs médias, ce ne sera plus en classe de quatrième, mais de cinquième. Une mesure qui touchera un million d’élèves.

Avec quels moyens?

Une idée plutôt bien accueillie par le principal syndicat d’enseignants du secondaire. «Nous ne sommes pas hostiles à l'idée, au contraire, puisque la LV1 va être enseignée dès le primaire de manière systématique à la prochaine rentrée», a commenté Frédérique Rolet, secrétaire général du Snes à BFMTV.com «Mais nous nous interrogeons: combien d'heures sont prévues par semaine? Et avec quels professeurs?», s’est-elle interrogée. «Tous les experts s'accordent à dire qu'en deçà de trois séances hebdomadaires, l'apprentissage d'une langue n'est pas efficace», a ajouté Frédérique Rolet. Cette mesure devrait être mise en place dès la rentrée 2016.