Corbeil-Essonnes: Soupçonnés de viols en réunion, six jeunes écroués

FAITS DIVERS Les six jeunes ne reconnaissent pas les faits...

20 Minutes avec AFP

— 

Corbeil Essonne le 28 aout 2012. Cite des Tarterets ambiance quartier. Illustration vie quotidienne. Future zone des 15 zones de securite prioritaires de France,mise en place par Manuel Valls, le ministre PS de lâ??Interieur. Barre d'immeuble. Vue generale.
Corbeil Essonne le 28 aout 2012. Cite des Tarterets ambiance quartier. Illustration vie quotidienne. Future zone des 15 zones de securite prioritaires de France,mise en place par Manuel Valls, le ministre PS de lâ??Interieur. Barre d'immeuble. Vue generale. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Six jeunes du quartier sensible des Tarterêts à Corbeil-Essonnes, en région parisienne, ont été mis en examen et écroués pour des «viols en réunion» sur quatre mineures en 2014, a-t-on appris ce samedi de sources policières.

Interpellés mardi, les six jeunes, dont cinq sont mineurs, ont «tous été mis en examen» pour «viols en réunion» et placés en détention provisoire jeudi, selon l'une de ces sources.

Ils sont soupçonnés d'avoir violé quatre jeunes filles, qu'ils ne connaissaient pas, entre février et fin 2014.

Confondus par leur ADN

Les suspects, qui «faisaient partie d'une bande qui squattait les halls d'immeuble», «accostaient les filles en les draguant lourdement», a relaté une source. «Une fois que les filles les suivaient, elles étaient violées dans des parties communes d'immeubles.»

Les six jeunes ne reconnaissent pas les faits. Ils ont été confondus à partir de recoupements sur leur mode opératoire et de relevés ADN.

Les policiers disposent en outre d'une «vidéo des derniers faits» découverte dans le portable d'un des mis en cause, selon l'une des sources, qui note qu'il est pour l'heure «impossible» de savoir si elle a circulé.