Apartheid: La presse étrille le plan Valls pour le logement

POLITIQUE «A grands maux, petits moyens», critiquent les éditorialistes...

M.B. avec AFP

— 

Manuel Valls à Cachan le 4 mars 2015.
Manuel Valls à Cachan le 4 mars 2015. — HAMILTON-POOL/SIPA

Un plan décevant. Les mesures présentées vendredi par Manuel Valls pour favoriser la mixité sociale dans les quartiers en France laissent sceptiques la presse de samedi quant aux résultats espérés.

Le Figaro y voit des «mesures a minima» et assure que Manuel Valls «ne se berce pas d'illusions». Car, «sans marges de manoeuvre budgétaires, il ne peut guère donner du souffle à son plan apartheid», affirme Anne Rovan. «Sans surprise, le Premier ministre a annoncé des mesures pour lutter contre la ségrégation », écrit Libération.

Manuel Valls «a égrainé un chapelet plutôt dérisoire de vraies fausses solutions», déplore Alain Dusart, de l'Est Républicain. «A grands maux, petits moyens», s'étonne Philippe Waucampt, du Républicain lorrain. «L'ennui est que jouer petit bras sur la politique de la Ville fait contraste avec la dénonciation de l'apartheid territorial, social et ethnique par Manuel Valls», juge-t-il.

«Le compte n'y est pas»

Cet "Apartheid", «appelait une réponse à la hauteur. Non pas que les mesures annoncées soient négligeables mais le compte n'y est pas», pour Jean-Pierre Lacan, du Midi Libre. Et d'expliquer: «mais cette réponse ne pouvait hélas pas venir d'un État impécunieux .

Et donc pour Stéphane Siret, dans Paris Normandie : «Manuel Valls va devoir se transformer en magicien pour résoudre une impossible équation». L'Etat «doit trouver quatre milliards d'euros d'économies supplémentaires», rappelle-t-il.

«Une Nation, une Région, un Département, une Ville, constituent, à des échelles différentes, des communautés humaines qui ont tout à gagner à savoir vivre en harmonie dans leur diversité. Encore faut-il leur donner les bons moyens », martèle à son tour, Jean Levallois, dans la Presse de la Manche.