Quand on est seul, comment vit-on avec 1.424 euros par mois?

BUDGET Loyer, transports, loisirs, le rapport de l'ONPES a passé toutes les dépenses au crible pour établir des budgets de référence...

Anissa Boumediene

— 

Combien faut-il gagner pour vivre décemment?
Combien faut-il gagner pour vivre décemment? — A. GELEBART / 20 MINUTES

Il y a ce qu'on aimerait bien gagner dans nos rêves les plus fous, une supercagnotte qui nous mettrait à l'abri, nous permettant de vivre les doigts de pied en éventail sur une plage paradisiaque. Et il y a le salaire qu'on aimerait bien gagner, un revenu qui permettrait d'affronter correctement le quotidien sans devoir compter chaque centime. Pour l'Observatoire national de la pauvreté et de l'exclusion sociale (ONPES), qui publie ce vendredi son rapport annuel, ce revenu de référence s'élève à 1.424 euros par mois pour une personne seule sans enfant. Des chiffres obtenus par consensus, mêlant participation de citoyens et évaluations d'experts en vue de définir ce qu’est un revenu minimum permettant de «disposer des ressources suffisantes, non seulement pour faire face aux nécessités de la vie quotidienne (se loger, se nourrir, avoir accès à la santé…) mais aussi pour avoir la possibilité de participer à la vie sociale».

Le poids du loyer

Pour en arriver à cette estimation mensuelle de 1.424 euros, l'ONPES a élaboré une liste de postes de dépenses dont elle a évalué puis additionné les coûts pour une personne vivant seule dans un logement social dans une ville moyenne comme Tours ou Dijon.

Au premier rang des dépenses incompressibles, c'est sans surprise le loyer pèse le plus sur les finances. Un poste de dépenses qui représente 33% du budget, avec un coût moyen s'élevant à 471 euros. Viennent ensuite les frais transports (21%) et l'alimentation (15%).

Participer à la vie sociale

Partir en vacances une à deux semaines par an, pratiquer des activités culturelles et sportives, se faire un resto de temps en temps et pouvoir offrir des cadeaux: toutes ses dépenses ont été considérées par les personnes interrogées comme relevant d’un besoin minimum. Avec 150 euros, soit 11% du revenu total, un célibataire sans enfant pourrait s'offrir une vie sociale décente, selon l'estimation du rapport de l'ONPES.

Et pour être bien dans ses pompes, ce budget de référence est aussi pensé pour s'octroyer chaque mois une enveloppe shopping d'une centaine d'euros pour les vêtements et les produits d'hygiène et de beauté.

A chaque famille son budget

En plus de celui des personnes seules, le document présente aussi des chiffres élaborés pour les autres configurations familiales. Le budget de référence d'une famille monoparentale avec deux enfants s'élève ainsi à 2.599 euros par mois, celui d'un couple avec deux enfants à 3.284 euros et celui d'un couple d'actifs sans enfant à 2.133 euros. Des chiffres majorés de 150 à 300 euros par mois lorsque le logement n'est pas social mais loué dans le parc privé.

Dernier détail: ces frais, calculés sur la base de personnes vivant dans des villes de taille moyenne comme Tours et Dijon, ne s'appliquent pas aux millions de personnes qui vivent dans de grandes villes, où les prix, notamment ceux du marché immobilier, sont plus élevés.