Les immanquables du jour: Une tombe celte près de Troyes, Domenech coach à Corbas et l'humour contre l'insécurité routière

ACTU Ce qu'il ne fallait pas manquer dans l'actualité de ce jeudi 5 mars...

Armelle Le Goff

— 

Fouille Inrap de Lavau 2015 Lancer le diaporama
Fouille Inrap de Lavau 2015 — Denis Gliksman/Inrap

C'est jeudi, presque la fin de la semaine. Pas encore le moment de faire une pause dans l'actualité donc. Voici résumé pour vous l'essentiel de l'actualité du jour.

L'article le plus lu du jour: Ils se mettent à huit pour frapper un handicapé

Signe de lâcheté? Imbécillité? Huit hommes ont été interpellés mardi soir à Vénissieux pour des motifs de violences volontaires aggravées sur une personne handicapée, un homme de 24 ans. Plus de détails sur ce fait divers sordide par ici.

L'article le plus partagé du jour: «Il reste des enfants à écraser, vous pouvez accélérer», indique un panneau de circulation

L’humour pour lutter contre l’insécurité routière. C’est l’arme choisie par Hervé Bruyère, le maire de Bretenières (Côte-d'Or). L’homme a fait installer un panneau de signalisation plutôt surprenant dans sa commune, comme le révèle le Bien Public. Il y est inscrit: «Il reste des enfants à écraser, vous pouvez accélérer.»

L'article région du jour: Domenech, coach d'un jour des détenus de Corbas

Pour les détenus, le résultat du match était sans appel. 5-2 pour l'Olympique Lyonnais, mené par d'anciens joueurs et d'une partie du staff. Mais ce jeudi, l'enjeu était ailleurs à la maison d'arrêt de Corbas, première de France à avoir accepté de faire entrer derrière les barreaux une équipe de professionnels. Et pour l'occasion, l'ancien sélectionneur des Bleus Raymond Domenech était convié à venir coacher les prisonniers, à l'invitation de l'association Ensemble contre la récidive créée par Pierre Botton.

L'article à ne pas manquer du jour: Les habitants se souviennent «des trucs» remontés par les agriculteurs

«C’est un village où il n’y a rien», déplore Mireille. «Ni église, ni cimetière, ni même un bar!» Les habitants de la petite commune de Lavau (Aube) étaient donc bien loin de penser que l’on pourrait trouver chez eux la tombe d’un prince celte datant, a priori, du cinquième siècle avant Jésus-Christ.

>> Les faits: Une tombe celte découverte près de Troyes

Révélée, mercredi, par l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), la trouvaille qualifiée «d’exceptionnelle» n’émeut pas grand monde dans ce secteur plus connu pour ses magasins d’usine à prix cassés, à deux pas de Troyes. «Cela fait des mois qu’ils creusent, explique une salariée du magasin de motos situé juste à côté des fouilles. Je passe devant tous les jours et je ne me suis jamais posé la question de ce qu’ils pourraient y trouver.»