Sondage: Oui à une femme garagiste, oui à une femme Présidente mais...

STEREOTYPES Certains métiers restent sexués, selon des hommes interrogés par Harris Interactive...

20 Minutes avec AFP

— 

Des élèves dans un centre d'apprentissage de l'Hérault le 17 janvier 2006.
Des élèves dans un centre d'apprentissage de l'Hérault le 17 janvier 2006. — DOMINIQUE FAGET / AFP

Des clichés sur les femmes? Très peu pour eux. Sur le papier du moins. Quelque 95% des hommes assurent être prêts à faire confiance à une femme garagiste et 94% éliraient une présidente de la République, mais ces messieurs estiment que certains métiers restent «sexués», comme infirmière ou secrétaire, selon un sondage Harris Interactive*.

>> Homme, leader; femme, assistante: Les entreprises encore pétries de clichés

Pour les sondés, des métiers restent réservés aux femmes et difficiles à conjuguer au masculin. En tête, ceux de puéricultrice, assistante maternelle (pour 27%), sage-femme (26%), infirmière, aide à la personne (22%), secrétaire, assistante de direction (22%).

65% des hommes prêts à être homme au foyer

Par ailleurs, 23% des hommes interrogés n'envisageraient pas de quitter leur poste pour suivre leur compagne si celle-ci était mutée. Mais 77% en considèreraient la possibilité.

Quant à choisir d'être homme au foyer? 65% disent qu'ils y seraient prêts, mais ils ne sont en réalité que 1,5% dans cette situation d'après l'Insee, rappelle l'enquête.

>> Cinq idées reçues sur les femmes dans l'industrie

Les 35% qui s'y refuseraient invoquent le besoin d'avoir une activité et disent aimer leur travail - pour 45% d'entre eux. Ils ont peur de s'ennuyer à la maison ou ne se sentent pas capables d'être inactifs (40%).

Idées fausses

Bons élèves de l'égalité hommes-femmes tout de même, 88% des sondés estiment que l'école devrait inciter à plus de mixité dans le choix des filières scolaires.

Ils ont également quelques idées fausses. Selon eux, 18% de femmes seraient présentes dans les comités exécutifs des 40 plus grandes entreprises françaises. En réalité, elles ne sont que 10%.

Enquête Harris Interactive réalisée en février auprès de 500 hommes de 18 ans et plus pour le site Sarenza, à quelques jours de la Journée internationale de la femme.