VIDEO. Des enfants de Sarcelles tournent un clip avec des armes

HIP HOP Une vidéo du groupe Sarcelleshite met en scène des mineurs avec des armes à feu et des billets…

Benjamin Chapon
— 
Image d'un clip du groupe Sarcelleslites
Image d'un clip du groupe Sarcelleslites — youtube

Drogue, argent, violence… Le titre 1er pocheton du groupe Sarcelleslite est banal. Un egotrip dans la pure veine du rap français où les auteurs se vantent de leurs faits d’armes de dealers. La polémique n’est pas née des textes violents et sexistes mais du clip qui met en scène quelques-uns des jeunes choristes du groupe, âgés de moins de 14 ans.

Le petit succès du clip sur YouTube a ainsi incité le procureur de Pontoise, Yves Jannier, à envisager des poursuites légales, selon Le Parisien. Une plainte pour incitation à la violence pourrait également être déposée par la mairie de Sarcelles, d’où le groupe est originaire.

«Juste un délire»

«Je suis scandalisé de voir des très jeunes adolescents tenir des propos de haine et de violences comme cela, a expliqué le maire PS de Sarcelles, François Pupponi, sur BFM TV. Il faut que l'on apporte une réponse pénale, donc on va saisir la justice.»

 Surnommés les «bébés rappeurs», les auteurs du clip ont réagi à la polémique en expliquant avoir «juste voulu faire un petit délire». Le réalisateur du clip, jeune homme de 25 ans, ne comprend pas l’emballement autour de sa vidéo: «On parle de drogue, comme dans les films. Mais ce ne sont pas des dealers, ils vont tous à l'école. Il n'y a rien de méchant, c'est que de la comédie, que des comédiens.»