Le CFCM annonce boycotter le dîner du Crif après les propos de Roger Cukierman

POLEMIQUE Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France a affimé ce lundi  que «toutes les violences sont commises par des jeunes musulmans»…

Vincent Vantighem

— 

Joël Mergui et Roger Cukierman le 11 janvier 2015 sur le perron de l'Elysée
Joël Mergui et Roger Cukierman le 11 janvier 2015 sur le perron de l'Elysée — Dominique Faget AFP

Le dîner n’a pas encore commencé. Mais le Conseil français du culte musulman (CFCM) ne le digère déjà pas. Le CFCM a décidé de boycotter le dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) prévu ce lundi soir, en raison des propos de son président Roger Cukierman sur les «jeunes musulmans». Révélée par Europe 1, cette information a été confirmée à 20 Minutes par Abdallah Zekri, membre du CFCM, ce lundi après-midi.


Cukierman : "C'est le devoir de l'Etat de... par Europe1fr

Sur Europe 1, Roger Cukierman, avait expliqué: «Il faut dire les choses: toutes les violences aujourd’hui sont commises par des jeunes musulmans. Bien sûr, c’est une minorité de la communauté musulmane et les musulmans en sont les premières victimes», a-t-il assuré, sans renier le terme «d’islamo-fascisme» utilisé par Manuel Valls mi-février.

>> Lexique: Manuel Valls crée la polémique avec l'islamo-fascisme

«Je ne comprends pas ces propos, s’emporte Abdallah Zekri. Quand on parle de jeunes juifs, on parle de Français. Et quand on parle de jeunes délinquants, on évoque des jeunes musulmans. Mais nous sommes tous des citoyens français. Ce n’est pas possible de dire ça.» Quant à l'islamo-fascisme, Abdallah Zekri explique que «cette expression renvoie à une époque révolue et qu'il ne faut plus l'utiliser».

C’est la première fois qu’un boycott a lieu

Selon lui, c’est la première fois que les dirigeants du CFCM, organe représentatif des musulmans de France, boycotte le prestigieux dîner annuel du Crif au cours duquel François Hollande doit s’exprimer. «M. Cukierman vient d’appeler Dalil Boubakeur, président du CFCM, pour s’expliquer. Mais notre décision est définitive et sans appel. Nous ne viendrons pas ce soir», conclut Abdallah Zekri.