Logements sociaux: Sylvia Pinel veut revoir le système d'attribution

POLITIQUE La ministre du logement veut s’inspirer de l’expérimentation faîtes à Rennes qui allie centralisation des demandes, attribution partagée par tous les réservataires et système de cotation…

20 Minutes avec AFP

— 

Sylvia Pinel à Paris le 12 mars 2014.
Sylvia Pinel à Paris le 12 mars 2014. — WITT/SIPA

Le système de l'attribution des logements sociaux doit être revu sur le modèle du dispositif mis en place à Rennes, indique la ministre du Logement Sylvia Pinel dans un entretien au quotidien Ouest France. «Je proposerai au Premier ministre de s'inspirer (de la méthode appliquée à Rennes, ndlr) pour réformer l'attribution des logements sociaux», dit-elle dans un entretien à paraître lundi, dans lequel elle détaille trois orientations en faveur d'une plus grande mixité sociale dans le logement.

Un système d’attribution défini à l’échelle intercommunal ou métropolitain

Le dispositif mis en place à Rennes «fonctionne sur une centralisation des demandes, une stratégie commune des attributions partagée par tous les réservataires et un système de cotation pour déterminer les demandes prioritaires», rappelle la ministre. «C'est ce système-là qu'il conviendrait de généraliser dans les territoires tendus» affirme-t-elle, soulignant que «les stratégies d'attribution doivent être mieux partagées et définies à une meilleure échelle, c'est-à-dire au niveau intercommunal ou métropolitain».

Sylvia Pinel appelle également à la construction de «logements sociaux dans les communes récalcitrantes» et veut voir les préfets se saisir «des outils qui sont à leur disposition, par exemple le recours aux préemptions ou la délivrance des permis de construire». Enfin, elle propose d'«assouplir la politique des loyers sociaux dans le parc existant» qui devraient plutôt être fixés «en fonction des revenus du ménage que l'on souhaite accueillir lorsque le logement se libère».